A propos de la Bibliothèque municipale de Lyon

Les bibliothèques municipales de la Ville de Lyon sont un service public ayant pour but de contribuer aux loisirs, à l’information, à l’éducation et à la culture de tous.

Rentrée vitaminée

Éditorial de Gilles Éboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon publié dans TOPO le magazine des Bibliothèques de Lyon de septembre - octobre 2019.

Si comme définition d’« atone », on trouve « sans vitalité, sans dynamisme », c’est bien parmi ses antonymes qu’il faudra creuser pour caractériser cette rentrée 2019 : le choix alors est vaste parmi active, affairée, alerte, énergique, dynamique, tonifiante… voire vitaminée ! De fait, le programme s’avère copieux et complet, l’ensemble des spectres de la création et du savoir étant couvert ou du moins abordé.
Commençons par les Arts, tout d’abord avec le travail que Jacqueline Salmon en résidence à la BmL a réalisé autour du chantier du silo (Le silo : totem et racine du 24 septembre au 31 décembre à l’Espace patrimoine de la bibliothèque de la Part-Dieu). Le silo, en vedette, n’est pas le seul acteur de ce rendez-vous et ce sont bien la Bibliothèque elle-même, comme espace de médiation des savoirs et lieu du vivre et faire ensemble, et ses publics, saisis à travers leurs postures et leurs appropriations des espaces, que Jacqueline Salmon place au cœur de son propos. Complétée par une série de portraits de lecteurs présentée grâce à la SPL Lyon Part-Dieu le long du mail Bouchut, Le silo : totem et racine fait partie du parcours Résonance de la Biennale de Lyon.
La Musique reste elle à l’affiche avec les suite et fin de l’exposition Lyon capitale du rock autour de rendez-vous mode (punk) ou wiki, le déploiement métropolitain du Festival Amply pour une cinquième édition. Les Lettres seront bien présentes évidemment qu’elles soient poétiques avec la remise du Prix René Leynaud à Émilie Turmel le samedi 5 octobre ou belles et latines avec Belles Latinas à la Part-Dieu et au Bachut les 12 et 18 octobre.
La Science n’est pas en reste, elle se fête même avec la 28e édition de la Fête de la science du 5 au 19 octobre, événement national que la BmL décline chaque année sur l’ensemble de son réseau.
Impossible on le voit de tout détailler voir annoncer (La Fabrique de l’Info, les Journées Européennes du Patrimoine… voir plus loin donc) mais impossible aussi de se quitter sans évoquer deux actualités de la BmL elle-même : tout d’abord le lancement au coeur de cet été des inscriptions (et réinscriptions) en ligne, un nouveau service donc pour rendre votre expérience bibliothèque plus simple et plus rapide.
Le baptême officiel ensuite de la bibliothèque de Gerland avec le vernissage le 28 septembre de l’exposition Hannah Arendt/New York : après Marceline Desbordes Valmore (Vaise), Marguerite Duras (le Bachut), Annie Schwartz (La Duchère), Marguerite Yourcenar (Lacassagne), et Clémence Lortet (6e arrondissement), la figure et l’œuvre de cette grande penseuse du XXe siècle seront à leur tour mises en exergue à Gerland.

Gilles Éboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon