© mlleclo

"Les monologues détiennent ce pouvoir étrange de plonger le comédien et les spectateurs dans une relation d’intimité forte où celui qui écoute, de simple témoin, se mue en confident et en interlocuteur privilégié d’un dialogue à une seule voix." (Citation tirée d’Enfin seul (1)).

Vous êtes nombreuses à rechercher des monologues pour femmes, j’espère que cette bibliographie que j’ai voulue exaustive (parmi les livres disponibles et empruntables à la Bibliothèque municipale de Lyon) vous aidera dans vos recherches de pièces.

Si vous recherchez plutôt des monologues pour hommes, voir cet article.

Ci-dessous une sélection de monologues pour adultes.

Monologues pour adultes

Huit monologues de femmes / Barzou Abdourazzoqov / 2007
A la frontière de l’Afghanistan et de l’Ouzbékistan, entre mosquées et ruines de l’ère soviétique, huit femmes tadjiks prennent tour à tour la parole et disent leur histoire en toute liberté.

L’usage de la vie / Christine Angot / 1998
La vie privée d’un écrivain... L’accaparemment par l’écriture de la vie privée et publique, la contamination de l’un par l’autre... Un texte violent, autobiographique et impudique...

Soliloque / Brigitte Athéa / 1996
Une femme de 50 ans tente de convaincre sa fille anorexique de ne pas mourir.

La ballade de la femme-hérisson / Gilles Aufray / 2001
Une femme, attend l’homme qui doit être son partenaire dans la "nouvelle grande aventure de l’humanité" : ils seront congelés ensemble et envoyés dans l’espace pour 25 000 ans.

Monologues / François Billetdoux / 1995
Sept personnages, chacun dans une même situation de solitude, la nuit...

Le destin de Juliette / Philippe Braz / 2002
L’auteur a imaginé le destin de Juliette, de "Roméo et Juliette" de William Shakespeare, avec l’idée que le poison qu’elle a avalé, ne l’a pas tuée.

La robe rouge / Claude-Henri Buffard / 1998
Elle est heureuse. Il l’emmène. Où ? Vers quel bonheur ? Pourquoi ne répond-il pas ? Est-il là, au moins ? Existe-t-il ?
Une pièce sur l’incommunicabilité.

Terre étrangère / François Cervantès / 1998
Une femme s’est réfugiée dans un lieu de passage. Elle attend un homme qu’elle a rencontré puis perdu dans la foule.

L’allée du roi : monologue pour le théâtre d’après L’allée du roi, roman / Françoise Chandernagor et Jean-Claude Idée / 2007
Récit adapté pour le théâtre sous la forme d’un monologue de madame de Maintenon, la seconde épouse de Louis XIV.

Res-Persona : nous qui avons encore vingt-cinq ans... / Ronan Chéneau / 2004
Ce texte est le résultat d’une expérience de 18 jours de travail réunissant 4 personnes : un auteur, une comédienne, un éclairagiste et un metteur en scène.

Crédo / Enzo Cormann / 1982
L’invention d’autrui (et sa liquidation) comme remède à la solitude.

Monologue / Ludovic Degroote / 2012
« je m’appelle Godeleine Degroote, je suis morte dans un accident d’auto non loin de folkestone en angleterre le huit août mille neuf cent soixante-six. Aussitôt j’ai su que je ne serais pas seule à mourir, que je ne pouvais me détruire sans les autres, non par choix mais par amour, si on meurt à dix-huit ans on commence par la famille, alors j’ai commencé par ma famille. » (extrait)

La séparation des songes : monologue / Jean Delabroy / 2006
Une jeune fille qui a été séquestrée durant des années, est submergée par les souvenirs douloureux de sa captivité. Elle dévoile la complexité des liens affectifs qu’elle entretenait avec son ravisseur...

La Bancale se balance / Louise Doutreligne / 2004
La bancale ne l’est plus, oui elle ose balancer son passé, elle ose parler. Alors elle balance sa parole en avant devant ceux-là qui l’écoutent pour "mourir de ne pas mourir" ou plutôt désirer le désir de vivre.

Il suffit de peu / Martine Drai / 1996
Sur le quai d’une petite gare de province, Georgette, une clocharde, parle à ceux qui vont et viennent. Elle leur parle d’eux, et leur parle d’elle.

Histoires d’hommes / Xavier Durringer / 2003
Réunit quelques 50 monologues écrits pour des femmes qui racontent des épisodes de leur vie les ayant rendues amoureuses, seules, en colère... De magnifiques portraits de femmes.

Une femme de terrain / Olivier Dutaillis / 1994
Bien qu’elle s’en défende, Anna est une assistante sociale exemplaire. Elle se dévoue totalement à son métier. Sa passion, c’est d’être sur le terrain. Mais d’où lui vient cette attention particulière ?

Monologues du vagin / Eve Ensler / 1996
Faire parler le vagin des femmes, telle est la gageure prise et tenue par l’auteur. Ecrit en se basant sur plus de 200 interviews à propos de leurs parties génitales auprès de femmes aux Etats-Unis, tous âges et ethnies confondus.

Médée Kali / Laurent Gaudé / 2003
Médée a tué ses enfants et s’est enfuie, laissant Jason pétrifié d’horreur. Si elle revient aujourd’hui, c’est pour terminer ce qu’elle a fait...

Dans les draps blancs d’autrefois / Laurent Gaudé (in Kaboul) / 2003
La guerre, et la voix de celle qui choisit d’accompagner un mort dans la dignité.

La mère de mère / Alain Gintzburger / 2008
Monologue polyphonique d’une mère qui parle à sa fille comateuse, en train de mourir du cancer. Des humiliations de sa fille, de son cocufiage, ou de son fils qui la cogne, de sa maladie, des métastases multiples, des ablations chirurgicales, la mère jubile comme d’une vengeance à son propre malheur.

Les calices de la colère / Ramon Griffero / 2007
Monologue à plusieurs voix, métaphore du théâtre et réflexion sur l’histoire.

Cat Lady (in John a disparu et autres pièces courtes) / Israël Horovitz / 2005
Horovitz démontre à nouveau son talent de raconteur d’histoires. Avec cette pièce courte de Cat Lady, vieille femme énigmatique, l’auteur fait une nouvelle incursion dans le conte fantastique.

La peau de la Grande Ourse / Suzanne Joubert / 1997
Six portraits fictionnels où chaque personnage se raconte…

Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne / Jean-Luc Lagarce / 2000
Tout est simple sur Terre, pour peu que l’on respecte, de la naissance à la mort, les règles du savoir-vivre...

Antigone (42) / Jean-Marc Lanteri / 2002
Une femme qui a été une héroïne de guerre. Elle fera tout pour rendre sa dignité à l’être aimé qui vient d’être abattu et lui donner une sépulture. Un récit touchant.

La crieuse / Yves Lebeau / 1986
Images de l’enfance, de l’adolescence, de l’amour. La vie d’une femme défile mouvante, sensible, sensuelle.

A tête reposée / Pascale Lemée / 2001
Une femme parle de l’enfance, la mère, les pères, les frères, les soeurs... Tous les lieux et tous les êtres dans le mouvement de la mémoire jusqu’au point de rupture.

Elle(s) : monologues pour comédiennes / Gérard Levoyer / 2003
Dans 24 pièces courtes, des femmes se racontent : elles attendent, espèrent, rêvent l’homme de leur vie. Des portraits naïfs, drôles, cocasses ou révoltés.

Transsibérienne : monologue / Christophe Marcq / 2009
Une pièce de théâtre baroque et émouvante par le créateur du personnage de Madame H. Avec en scène des juifs déportés et des émotions et sentiments comme l’intolérance, la cruauté des bien-pensants face aux homosexuels et les réactions devant la différence.

Mon père qui fonctionnait par périodes culinaires / Elisabeth Mazev / 1993
A travers des recettes culinaires se bousculent des souvenirs de petite fille bulgare. Portrait cocasse et tendre d’un père pas comme les autres. Encore un de nos Coups de coeur !

Anna Magnani, le temps d’une messe / Armand Meffre / 1993
Durant ses obsèques, Anna Magnani (son âme selon certains) apparaît dans la sacristie aménagée en loge de théâtre. Elle commente sa vie et son départ.

L’actrice empruntée / Fabrice Melquiot / 2003
Une actrice cherche une relation impossible avec un public qui, par définition, ne peut lui répondre.

L’inattendu / Fabrice Melquiot / 2001
L’Inattendu est le soliloque d’une femme qui pleure son amant disparu.

Dialogue de sourdes (in Théâtre 1 Théâtre des peurs et des pleurs) / Yves Navarre / 1974
Monologue d’une enseignante chahutée, qui recherche sans cesse le dialogue et qui voudrait faire passer la relation affective avant son enseignement.

Le monologue de la concubine : pièce en un acte pour une poignée de personnages dont un seul est en scène et parle / Hubert Nyssen / 2006
A la mort du professeur Bonopéra, sa maîtresse, puis compagne, se dévoile. Elle règle ses comptes et laisse entendre qu’elle pourrait être à l’origine du meurtre de sa femme.

Abîmes / Christian Palustran / 1996
Une femme désire un enfant. Après différentes tentatives, elle finit par donner le jour à un garçon. Une fois mère, elle se révèle trop possessive... Un drame poétique, parfois déroutant, sur l’amour maternel.

Unity Walkyrie / Sabryna Pierre / 2009
Comprendre un esprit malade et interroger l’utilisation de l’image publique des individus...
Unity, amoureuse du Führer, se tire une balle dans la tête, mais rate son suicide et survit.

Temps gâté / Natacha de Pontcharra / 1998
Souffrance d’une femme trop bien nantie par la vie.

Huit monologues / Jacques Probst / 2008
Ce volume contient 3 monologues pour femmes : Lise, l’île ; Chabag ; Aldjia, la femme divisée. Une voix singulière, charpentée et fragile, pleine de tendresse qui décrit des perdantes magnifiques.

Une Fleur imperméable à la nuit-Dialogue de Marthe et de la servante / Olivier Py / 1995
Marthe tente de deviner à travers les changements saisonniers de son petit jardin l’aventure que vivent ses compagnons...

A voir / Jean-Paul Quéinnec / 2008
Une femme décide que « chez elle » sera la scène d’une pièce à dimension épique. Elle se rend progressivement compte de l’impossibilité de son projet... Pièce écrite avec tendresse, pudeur et retenue, au croisement du théâtre d’objet et du théâtre d’appartement.

Blanche Aurore Céleste / Noëlle Renaude / 1994
Son père frappa sa mère. Sa mère tomba sur le lit. Son père, bourré de remords, sauta sur sa mère. Ils la conçurent. Ils l’appelèrent Blanche. Y accolèrent Aurore. Et ajoutèrent Céleste. Blanche dresse de sa vie des bilans provisoires.

Monologues, bilogues, trilogues / Jean-Michel Ribes / 1997
Les courts monologues "Venise Zigouillée" et "Ultime bataille" offrent une suite d’intrigues délirantes, absurdes ou folles, tranches de vie ou chroniques du quotidien.

Le Groenland / Pauline Sales / 2003
Extrait : « Ne pleure pas. J’ai mal à la tête. Pas de larmes. Je m’en vais toute seule et te laisse là. J’accroche un papier avec notre adresse à la fermeture Eclair de ton anorak. N’importe qui te raccompagnera chez toi tout droit. C’est ce que tu veux ? Alors qu’est-ce que tu veux ? Moi je reste là. Je ne rentre pas. Je vais au Groenland. Tu me crois ou pas (...) »

Quand même / Danièle Sallenave / 2006
Recueil de cinq pièces de théâtre abordant différents registres : l’insolite, la satire sociale, la cocasserie et une réflexion sur l’art du théâtre.

Des bruits sans importance / Christiane Schapira / 2004
Un père et sa fille face à face. Il est couché, malade. Elle est debout, jeune, belle, insolente. Une haine farouche les unit depuis longtemps. Un de nos Coups de coeur !

Velvette / Jacques Serena / 1998
Extrait : « La Velvette, oui, son nom m’est revenu, sauf que ce n’est pas un nom. Ici son nom tout le monde l’ignore, même moi, même elle, si ça se trouve. D’autres soirs elle a pu s’appeler Lou, ou Dany, ou Paffgen, des nuits entières. Elle a pu en faire, des trucs, tellement. Danser, même. Oui, danser, son corps a pu s’y prêter. »

La barque de gypse / Karin Serres / 1998
Seule dans son palais abandonné lentement envahi par le sable du désert, Néfertiti la vieille reine borgne revit une dernière fois sa fabuleuse et tragique destinée.

Repas dominical (in Le Peep Show Théâtre) / Nicole Sigal / 2004
Un dimanche obligatoire en famille sur fond d’inceste.

La priapée des écrevisses ou L’affaire Steinheil / Christian Siméon / 1999
Marguerite Steinheil est vivante ! Elle a menti. Elle s’est vendue. Elle a trahi. Elle a fréquenté les alcôves lambrissées du pouvoir. Elle a surmonté le scandale le plus licencieux de la troisième République. Elle a survécu à la très mystérieuse et très sanglante affaire de l’impasse Ronsin. A la force du poignet, elle est devenue la vieille, l’honorable, la richissime Lady Robert Brooke Campbell Scarlett-Abinger, baronne et pairesse d’Angleterre. Alors elle cuisine. Obstinément elle cuisine. Avec jubilation. Avec hargne. Juste pour nuire encore un peu. (Source : La Chartreuse)

Stabat mater furiosa / Jean-Pierre Siméon / 2001
Cri de colère, réquisitoire d’une femme contre « l’homme de guerre ». Au nom de toutes les femmes qui ont connu la guerre, le viol, les tortures, les crimes, cette femme se met debout et règle son compte, une bonne fois pour toutes à l’homme de guerre. Un long poème, une libération à la fois lyrique, violente et sensuelle. Un texte poignant.

Le testament de Vanda / Jean-Pierre Siméon / 2009
Une femme avec son bébé dans un Centre de rétention. Elle a tout traversé : la guerre, l’amour perdu, le viol, les frontières interdites, l’errance, la misère, le rejet. Elle ne peut plus rien, ni le pas en arrière ni le pas en avant. Elle a décidé d’en finir puisqu’elle n’a plus lieu d’être...

A l’arrêt du 21 / Serge Valletti / 1998
A un abri-bus, une femme enceinte attend l’arrivée du bus 21 en ressassant des bribes de souvenirs.

Just Hamlet ( in Cinq duos) / Serge Valletti / 2004
Monologue d’une femme qui pourrait être l’Ophélie d’un Hamlet qui se serait noyé avant elle.

La camoufle / Rémi De Vos / 2001
« Pendant que des millions d’hommes meurent sous les ordres des gouvernements, les femmes prennent leurs places à l’arrière, dans les campagnes, les usines, les administrations... Après l’armistice... Dans le silence de la soupe qui mijote, dans le fil qui reprise, dans les coups avalés, les naissances non voulues, elles cachent, camouflent leur histoire. » (Extrait de la préface de Laurent Vacher)

Solo d’Ava / Nada Xerri-L. / 2006
Cette pièce a pour thème le deuil d’une femme qui vient de perdre son amoureux. (Pièce qui fait partie d’un triptyque).

Anthologies

Pour chacune de ces anthologies, sont pointés uniquement les monologues de femmes.

Enfin seul Tome I
En commandant à sept auteurs de théâtre l’écriture d’un monologue, le théâtre bruxellois L’L a organisé en 2001 son premier festival du monologue. Une réelle découverte d’auteurs peu ou pas publiés chez nous jusqu’à présent. Une mine pour ceux qui cherchent des monologues à lire et à jouer. • Appoline Lonlère à Rome de Stanislas Cotton • Emma de Valérie Lemaître • Le bruit des rêves de Pascale Tison

Enfin seul Tome II • Mamémois de Laurence Kahn • Mais pourquoi ne sommes-nous pas tous en train de crier ? de Layla Nabulsi • Dix minutes pour écrire de Colette Nys-Mazure • Manon - 45 kg - 7000 m2 de Virginie Thirion

Enfin seul Tome III • La femme à barbe bleue de Claire Gatineau et Céline Taubennest • Balle perdue de Chantal Myttenaere

Enfin seul Tome IV • Modèles vivants de Régis Duqué • Il ne viendra plus personne de Ludovic Flamant • Les pieds nus de Claire Gatineau

Monologues pour... et autres textes
La compagnie Labyrinthes a proposé à 5 écrivains une résidence dans un hôtel à Montpellier. L’idée était que chacun écrive un monologue pour une actrice précise et pour un lieu déterminé de l’hôtel. • Tous autant que vous êtes, vous les autres tout alentour d’Emmanuel Darley • Elle attend d’être à moi de Laurent Gaudé • Le jour ne se serait jamais plus levé de Laurent Gaudé • Stabat ira Laetitia de Michaël Glück • Lorène dans l’escalier de Gilles Granouillet • Une hirondelle ne fait pas le printemps surtout avec son tutu rosse de Daniel Lemahieu

Monologues pour femmes de Michel Azama, Koffi Kwahulé, Philippe Minyana • Le sas de Michel Azama • Jaz de Koffi Kwahulé • André de Philippe Minyana

Confessions érotiques : monologues • Qu’est ce que tu fais ? de Rémi de Vos • Le roman de la grosse de Jean-Daniel Magnin • Ma nuit avec Elvis de Lise Martin • Le béret rouge de Louise Doutreligne • Vierge de Sylvie Gracia

Confessions gastronomiques : monologues • L’homme orange de Lise Martin • Douce aigreur ou La Vie des sirènes dans la pulpe des oranges de Sabine Mallet • Crouchinades de Christian Siméon

L’anthologie : anthologie des plus grandes scènes et meilleurs monologues du théâtre classique Toute une partie est consacrée aux monologues pour femmes autour d’auteurs classiques tels que Corneille, Shakespeare, Molière, Racine, Sophocle, Théophile de Viau. (Attention il ne s’agit que de scènes, donc d’extraits de pièces.)

Monologues en scènes : pour elle ou lui (40 scènes du théâtre moderne français ou étranger) (Idem, il ne s’agit que de scènes, donc d’extraits de pièces.)

Aimer sa mère • Maurice de Nicolas Bréhal • La course au soleil d’Olivier Charneux • Tellement plus simple de Jorge Goldenberg • Monologue de la mama de Juan Carlos Mondragon • Chacun a le front où il peut d’Enrique Pinti • Aujourd’hui de Yasmina Reza • L’adoption de Louis-Charles Sirjacq • La photographie de Silvia Baron Supervielle • Au nom de la mère de René de Ceccatty • Allô de Clarisse Nicoïdski • Tu dis que je ne comprends pas d’Olivier Py

Cinq pièces d’Amérique latine... • Luisa in Musique brisée / Daniel Veronese

Quelques pistes fumistes !

Attention, tous les textes contenus dans ces deux anthologies ne sont pas uniquement des monologues pour femmes.

Anthologie de monologues fumistes / textes choisis par Françoise Dubor Ils sont classés par grands thèmes : le théâtre, la musique, la peinture, le mariage et le couple, les citadins et les provinciaux, la vie politique, etc.

L’Esprit fumiste et les rires fin de siècle : anthologie Textes choisis et présentés par Daniel Grojnowski et Bernard Sarrazin Dans cette anthologie toute une partie est consacrée aux monologues.

Voilà voilà j’ai tenté de repérer le maximum de monologues pour femmes que nous avions dans les bibliothèques municipales de Lyon, j’en ai peut-être oublié (mais ça m’étonnerait !), mais vous avez quand même là j’espère de quoi faire votre choix ! Alors au boulot !