Le mercredi 27 mai à 19h30, nous vous proposons à la médiathèque de Vaise un concert par les étudiants de Cycle 3 du département Théâtre du Conservatoire de Lyon autour des pièces de Gershwin (1898-1937). Elles sont extraites pour la plupart de comédies musicales, dont certaines sont devenues célèbres. Et oui, vous les connaissez sans même le savoir !
Pour en savoir plus.

George Gershwin est un compositeur américain, issu de parents juifs immigrants russes.

"Il composa la plupart de ses œuvres avec son frère Ira Gershwin, parolier. Gershwin composa à la fois pour Broadway et le théâtre de concert classique...

Il connut également beaucoup de succès dans l’écriture de chansons populaires. Parmi ses compositions, beaucoup ont été employées au cinéma, et bien d’autres sont devenues de grands standards de jazz : des livrets ont été enregistrés par Ella Fitzgerald (mémorable enregistrement ... avec Louis Armstrong et l’orchestre de Nelson Riddle), Herbie Hancock et plusieurs autres chanteurs ou acteurs.

Parmi les influences de Gershwin, on trouve entre autres Debussy, Berg, Chostakovitch, Stravinski, Milhaud et Schönberg. "
Source et suite de la biographie de Gershwin

Musiques de films auxquelles a participé Gershwin :

Plutôt que de vous raconter les synopsis des films, j’ai choisi de vous parler d’anecdotes et d’événements autour des films.

- A Damsel in distress (Demoiselle en détresse) / de George Stevens, 1937

Damsell in Distress est tiré d’un roman de P.G. Wodehouse de 1919, transposé au théâtre en 1928.
George Gershwin, qui avait autrefois travaillé avec le romancier, a toujours voulu croire que Wodehouse s’était inspiré de lui pour son personnage principal. Il composa neuf chansons avant que le script ne soit écrit.
A noter le tandem de comique constitué par George Burns et Gracie Allen qui deviendra par la suite très célèbre aux USA à la radio et à la télévision.
Avec le merveilleux Fred Astaire !


- Un américain à Paris / de Vincente Minnelli, 1951

Un Américain à Paris est avant tout une œuvre classique symphonique du compositeur américain George Gershwin.
La pièce a été inspirée du séjour de Gershwin à Paris. Sous forme de poème symphonique, elle évoque les lieux et la vie de la capitale française dans les années 1920.
Elle a été jouée pour la première fois à New Yorke en 1928. En 1951, l’œuvre est adaptée au cinéma par Vincente Minnelli avec Gene Kelly qui participe à la création chorégraphique. Son interprétation lui vaut un Oscar.
En plus des instruments que l’on retrouvent habituellement dans un orchestre symphonique, Gershwin utilise à certains endroits des klaxons d’automobile. Inédit pour l’époque !


- Drôle de frimousse (Funny Face ) / de Stanely Donen ; paroles et mus. de George et Ira Gershwin, 1956

Les chansons de Gershwin, la photographie de Richard Avedon, les costumes de Givenchy et la mise en scène de Stanley Donen, font de cette comédie musicale un joyau du genre.
Les scènes où Astaire et Hepburn dansent dans le parc d’un château sont d’un kitsch sublime, avec cygnes et colombes, et une photographie voilée qui fait penser à des clichés de mariage. Une vraie merveille !
Et puis, ce film nous donne à entendre Audrey Hepburn qui chante de sa voix si particulière.
Après avoir vu ce film, impossible de descendre les Champs Elysées sans chantonner "bonjour Paris" !!!


- L’entreprenant M. Petrov / de Mark Sandrich ; mus. de Ira et George Gershwin ; chorégr. de Harry Losee, 1937

"Shall We Dance" fut nominé pour l’Oscar de la meilleure chanson avec "They Can’t Take That Away From Me", composée par George Gershwin.
Après une triomphale carrière sur les plus grandes scènes de Londres et de Broadway, Fred Astaire fait ses débuts au cinéma en 1933. Deux ans plus tard, le studio RKO l’associe à Ginger Rogers. Ensemble ils formeront le couple mythique de la comédie musicale durant neuf films .


- Une fille de province (The Country Girl) / de George Seaton ; mus. de Harold Arlen, Ira Gershwin & Victor Young, 1954

Une histoire émouvante magnifiquement interprétée. D’abord par la belle Grace Kelly, qui a joué dans très peu de films, et qui est sensationnelle. Elle a d’ailleurs reçu l’Oscar pour ce film de la meilleure actrice. Bing Crosby incarne admirablement un Has-Been alcoolique qu’un directeur de théâtre décide d’engager.
Un beau film sur le mensonge et sur la confiance en l’autre.


- Porgy & Bess / de Trevor Nunn, 2001


Porgy and Bess est un opéra composé par George Gershwin sur un livret d’Ira Gershwin et d’Edwin DuBose Heyward, basé sur la nouvelle écrite par DuBose Heyward en 1925.
Cet opéra traite de la vie des Afro-Américains dans un quartier de Caroline du Sud, au début des années 1930. Tous les personnages sont des Noirs, hormis quelques petits rôles parlés.
Il a fallu attendre les années 80 pour que Porgy and Bess soit reconnu aux États-Unis comme un véritable opéra.
"Summertime" est de loin la chanson la plus connue de cet opéra. Elle a été reprise par de nombreux artistes, principalement en jazz.



Petite bibliographie des partitions, CD, DVD et livres disponibles dans les bibliothèques de la ville de Lyon

On vous conseille tout d’abord l’incontournable DVD : Gershwin par Alain Resnais ! Le réalisateur construit son récit à partir des peintures de Guy Peellaert. Comme d’une bande dessinée, surgissent de la toile les images d’une vie, les photos, les enregistrements, les témoignages. Extra !

A découvrir également :

- Tous les livres à lire et relire sur Gershwin

- Toutes les partitions musicales de Gershwin

- Tous les enregistrements sonores composés par Gershwin



Et pour finir en musique !, si vous êtes musicien et anglophone, je vous conseille cette vidéo sensationnelle "How to play George Gershwin’s "Summertime" on acoustic guitar" ! Si vous y arrivez, je veux voir ça !