JPEG - 82.5 ko
© Cédric Roulliat
© Cédric Roulliat

Je souhaiterais vous parler d’une émission que j’adore sur France Inter, qui s’appelle Voulez-vous sortir avec moi ? (ce n’est malheureusement pas un message codé !).

Cette émission peut être écoutée tous les soirs de 18h10 à 19h. Pas mal cet horaire, non ? Sur la route, au bureau, chez vous ou ailleurs, hum c’est bon, ça fait du bien ! C’est un très bon moyen de décompresser ou simplement de se faire plaisir. Moi j’adore, ça me redonne la pêche, me détend et j’apprends plein de choses !!! Cela me donne envie de lire, écouter et voir tout ce qui bouge dans notre monde.

Bon, Charlotte Lipinska, qui anime l’émission pose toujours les bonnes questions avec une grâce, une sensibilité et une pertinence qui me touchent.

Donc, dès 18h10, tous les soirs de la semaine, France Inter prend ses quartiers d’été avec une émission quotidienne, en direct et en public. En direct des festivals d’Avignon, des Francofolies de la Rochelle, des Nuits de Fourvière... Charlotte Lipinska reçoit les artistes à l’affiche.
Voilà comment l’émission est présentée sur le site, je ne peux pas mieux en parler, cela correspond tout à fait à la réalité : « Lectures, live musicaux et discussions à bâtons rompus sont au programme de ce rendez-vous convivial et généreux.
L’émission donne la parole aux artistes qui ne sont pas en vacances mais qui embellissent les notres et pose aux auditeurs la seule question qui vaille : Voulez-vous sortir avec moi ? »
Comment ne pas se laisser séduire et ne pas écouter cette émission ???

Hier encore, le jeudi 22 juillet 2010, je me suis régalée avec une émission en direct d’Avignon, avec pour invités Jeanne Balibar, Philippe Quesne, Trinidad et Gustave Parking. C’était passionnant. Mon voisin a sonné à ma porte et je n’ai pas répondu car je voulais écouter l’émission en toute tranquillité et sans interruption.

Au menu donc, Philippe Quesne, pour commencer qui présente cette année à Avignon Big Bang. Il nous parle de spectacles qui sont "dans un milieu comme dans un paysage ». Il s’agit d’un « théâtre à observer », de « pièces qui s’inventent à partir de la relation entre les comédiens et les objets, des matériaux, des musiques… »
Charlotte Lipinska parle de spectacle « inclassable » où l’idée de la scène est perçue "comme un laboratoire, comme un atelier où on voit des choses en train de se faire. »
Aurélie Charron qui a suivi la compagnie de Philippe Quesne, Vivarium studio, avant la première, parle des répétitions avec une justesse et une poésie incroyable.
Les comédiens expliquent la manière dont Philippe Quesne les a dirigés. Comme le dit Charlotte Lipinska, il fabrique un théâtre doux et artisanal où le spectateur peut s’abandonner, regarder et apprécier comme un enfant à qui on raconte des histoires.
C’est passionnant, cela aide à comprendre ce qu’est le théâtre et la création aujourd’hui..., je ne vous en dis pas plus, allez écouter !!!
Je veux absolument voir aussi l’autre pièce L’effet de Serge de Philippe Quesne, qui met en scène un artiste solitaire en train de créer un spectacle d’une minute dans son appartement tous les dimanches à 18h, spectacle auquel il convie ses amis. Ça a l’air génial !

Je me demande si cette émission n’était pas faite rien que pour moi !!! Ensuite Jeanne Balibar était tout aussi émouvante. Elle est cette année à Avignon, pour La danseuse malade (d’après Tatsumi Hijikata), mise en scène par Boris Charmatz. Je pensais ne pas apprécier Jeanne Balibar, et bien après l’avoir écoutée je dois dire que j’ai été véritablement émue par sa manière de parler de ce spectacle et sa manière de parler de Tatsumi Hijikata et du bûto. Avec sensibilité. Elle en a beaucoup mieux parlé que moi et oui, je me fais un peu de pub au passage, voir mon article sur le portail Arts vivants de la Médiathèque de Vaise : Le Butô, Butoh ou Ankoku Butoh ? Moi qui me croyais un peu spécialiste sur le sujet, j’ai appris plein de choses, et oui !!!
Dans ce spectacle, Jeanne Balibar danse, chante, conduit un camion et joue quand même un peu ! Je ne l’ai pas vu, mais cela m’a vraiment fait envie. Ce spectacle semble plein de grâce et de fureur, corporel, physique, violent et doux à la fois.
Donc, l’année prochaine je me fais payer une semaine à Avignon par mon employeur, pour assister à l’émission de radio « Voulez-vous sortir avec moi ? » et aller ensuite voir les spectacles dont il est question !

Je vous parle maintenant de Trinidad qui se produit au Festival OFF d’Avignon dans « Le miroir » et dans "La conversion de la cigogne", du 8 au 31 juillet à 12h au Théâtre du Préau. Elle nous parle de la difficulté d’être soi, de se libérer des poids que l’on traîne de génération en génération. « Quand on sait qui on est, il faut oser le devenir dans le regard de l’autre… On ne peut devenir quelqu’un d’autre… »

Pour finir par une sucrerie délicieuse : une interview de Gustave Parking proposée dans le Festival OFF d’Avignon son nouveau spectacle « De Mieux en Mieux Pareil ». Qui dit, je le cite : « C’est pas parce qu’on est en haut de la montagne, qu’il faut continuer à monter… »
Charlotte Lipinska précise que Gustave Parking est un merveilleux détourneur d’objets, avec lui une endive se transformerait en colombe. J’aimerais bien voir ça !
J’aimerais aussi voir comment il joue au tennis avec des petits suisses !
Gustave Parking nous dit aussi : « Seules les idées fixes nous font changer… » C’est trop fort !
Il propose également des spectacles à entrée gratuite et sortie payante… 2 Euros l’entrée et les gens donnent ce qu’ils veulent à la sortie. Ingénieux, non ?!

En bonus, tous les jours Eric Guého propose « ses chroniques et un feuilleton radiophonique (en collaboration avec Claire Barré et William Willebrod Wégimont) "Voulez-vous mourir avec moi ?" : Les coulisses d’une émission de radio qui parcourt la France, à travers une galerie de personnages atypiques et surprenants : Hyppolite, le réalisateur de l’émission, talentueux mais dépressif ; Jessica, la jeune stagiaire romantique et sympathique ; Eléonore, une spectatrice âgée assidue et richissime ; et John, un comédien raté en mal de célébrité. Mais attention un tueur en série rôde et l’été ne se passera peut-être pas comme prévu..." » Génial !!!

Un petit message personnel à Jessica et Charlotte Lipinska : j’ai adoré le nouveau concept de maquillage qui s’entend.

Merci à Charlotte Lipinska et à toute son équipe pour ce moment de grâce qui m’a ramenée à la vie : rêver, vibrer, s’éveiller et s’émerveiller…

(Ré)écouter en un clic l’émission, en balade, abonnez vous au podcast, en archives elle est disponible en écoute à la carte pendant 7 jours, alors vous attendez quoi ????

P.S. : La superbe photographie qui illustre cet article est de Cédric Roulliat.