La médiathèque de Vaise dispose d’un fonds de 325 manuscrits - pièces de théâtre contemporain - hérités de l’association Aneth (Aux nouvelles écritures théâtrales) et sélectionnés par son comité de lecture. L’association a cessé récemment ses activités, mais nous avons décidé de conserver et mettre à disposition de nos lecteurs cette riche sélection de manuscrits inédits et représentatifs de la création contemporaine.

Coups de coeur


- Tatouage [Manuscrit] / Dea Loher
Chronique d’un inceste. Un brave père de famille, boulanger de son état, abuse régulièrement sa fille aïnée. La mère fait semblant de ne rien voir, Lulu, la cadette, est jalouse des cadeaux avec lesquels le père achète le silence et les bonnes grâces de sa soeur.

- S’embrasent [Manuscrit] / Luc Tartar
Jonathan embrasse Latifa dans la cour du lycée. C’est un coup de foudre qui bouleverse les témoins de la scène, c’est un amour du tonnerre qui se joue des conventions et fait battre les coeurs, un désir qui déferle et désarme et déchire, un cri de bonheur à faire péter les vitres...

- Loth et son Dieu [Manuscrit] / Howard Barker
Mandaté par un Dieu vindicatif, l’Ange Drogheda vient sommer Loth et sa femme Sverdlosk de quitter Sodome pour leur salut. Fasciné par la femme de Loth, l’Ange se laisse séduire par elle sous le regard complaisant du mari et se venge de cet amour humain sur le serveur qu’il rend muet et aveugle…

- Le joli monde [Manuscrit] / Stanislas Cotton
Un curieux mélange entre le réalisme de la guerre et une fantaisie délirante... Après le cataclysme restent deux rescapés : une femme professeur vieillie prématurément après un massacre et un jeune homme émasculé. Des récits de malheur humain jetés à la face du monde tendus et tenus sans apitoiement, grâce aux vertus d’un humour décapant et malgré un dénouement tragique. Une farce douloureuse.

- Elucubrations Couturières [Manuscrit] / Evelyne De la Chenelière
Dans un atelier de confection, des chapelières et des corsetiers travaillent en duo, chacun assorti aux mensurations de chacune. Leurs noms sont définis par leur tour de tête ou de poitrine. Le quotidien de cette fabrique s’écoule sur fond de chorale, pour maintenir le tempo, entre des projets, des amourettes, un suicide et un mariage. Un texte à l’univers décalé, où le rythme crée une vraie chorégraphie de corps et de voix.

Pour aller plus loin

- Notre collection de manuscrits de théâtre [Catalogue]