Le Printemps des Petits Lecteurs s’achève ces jours-ci. Le spectacle Rêve-moi un petit bleu était présenté dans 8 bibliothèques de Lyon, avec une dernière représentation ce samedi 23 avril à la médiathèque du Bachut (infos pratiques en bas de page). Rencontre avec la Cie les Kontemp@uriens.

Le Printemps des Petits Lecteurs est un festival à destination de la petite enfance qui se déroule chaque printemps dans les bibliothèques jeunesse de la Ville de Lyon.
Un thème est décliné à travers des spectacles, ateliers, lectures, projections, conférences, expositions. Cette année le fil conducteur est « Moi et les autres ».

Le spectacle de la Cie les Kontemp@uriens est tiré de l’album Petit-Bleu et Petit-Jaune de Léo Lionni (un classique de la littérature jeunesse).
Si la création de Marie Haffa et Maxime Curtelin est librement adaptée du livre, la mise en scène restitue parfaitement la simplicité conceptuelle de l’album : le quotidien de deux amis représentés par deux taches colorées.
Le spectacle se déroule dans le noir. Petit-Bleu et Petit-Jaune sont ici deux lumières bleue et jaune que l’on suit en musique, en chanson, en percussions corporelles dans leur vie familiale et dans leurs rencontres à l’extérieur.
Ces simples boules lumineuses permettent l’identification de chacun et l’on sent l’adhésion des tout-petits spectateurs dès le début du spectacle.

A écouter ci-dessous, quelques extraits de la bande sonore du spectacle :

Marie et Maxime, vous êtes tous les deux musiciens, parlez-nous de votre travail au sein de la Cie les Kontemp@uriens...
La compagnie a été créée en 2009 avec la volonté de faire des spectacles adaptés à la toute petite enfance, mais qui fassent aussi voyager les grands. Nous avons envie de faire partager aux familles avec de très jeunes enfants un moment de rêve et de douceur.
Sur ce spectacle nous avons créé la musique, le décor et le mode de diffusion des couleurs. Nous nous occupons également de la communication et de la diffusion. Ce spectacle a été conçu avec le maximum d’autonomie technique pour pouvoir le diffuser le plus largement possible.

L’histoire de Petit-Bleu et Petit-Jaune reflète bien la thématique de notre Printemps des Petits lecteurs de cette année, « Moi et les autres ». Vous, pourquoi avez-vous choisi cet album ?
Cet album m’a toujours inspiré par sa simplicité et sa sobriété. Je trouve que Léo Lionni nous laisse un bel exemple d’amitié à travers la différence. Il révèle aussi l’intolérance qui vient de la méconnaissance (lorsque « petit vert » est rejeté par les parents « bleu et jaune »). La thématique du métissage est aussi très clairement exprimée .
J’ai souhaité transposer les taches de couleurs en taches de lumières pour en faire une adaptation lumineuse et musicale dédiée à la petite enfance. Donner de l’humanité et des émotions à travers des personnages « informels » (simple rond lumineux sans visage) était une volonté de départ également.

Pour vous, qu’est-ce qui caractérise un spectacle à destination de la petite enfance ? Comment y avez-vous travaillé pour ce spectacle ?
Pour nous, un spectacle destiné à la petite enfance, c’est un spectacle de courte durée (30 minutes).
Même si la différence d’âge entre les plus jeunes et les plus avancés n’est que de quelques années, il est nécessaire que le spectacle entre en résonnance avec chacun, quelque soit son âge, y compris avec les parents. C’est une mission qui exige de mettre en place des niveaux de lectures différents. Pour les touts petits il faut mettre en éveil les sens au maximum avec de très courtes séquences enchaînées.
Nous avons cherché à travailler au plus près de la petite enfance (0 à 3 ans) et pour cela nous avons créé au Relais d’assistantes maternelles de Décines. Nous avons tiré les enseignements de cette résidence ; à savoir que le tout-petit a besoin d’une rythmique très rapide mais avec une évolution de l’histoire adaptée à son rythme de compréhension. Pour cela nous avons fait attention à ce qu’au moins deux sens soient sollicités en permanence.
L’écoute permanente du public nous guide aussi dans l’intensité et la vitesse que nous adaptons en fonction de chaque séance. Nous soignons particulièrement l’accueil des tout-petits et restons dans une écoute très attentive tout au long du spectacle.
Nous créons les musiques et les installations de nos spectacles avec l’envie de sensibiliser et éveiller au maximum les sens des tout-petits.
Le détournement d’objet est utilisé dans l’intention de susciter chez les plus grands la création dans la simplicité grâce aussi à l’imaginaire proposé.

Je crois savoir que vous travaillez à un nouveau spectacle, est-ce qu’on peut avoir quelques informations ?
Oui, en effet. A l’heure d’aujourd’hui nous étudions les possibilités techniques avant de commencer la réalisation. Toute création prend du temps et nous réserve des imprévus jusqu’à la fin. Ce nouveau spectacle mettra en scène l’histoire d’un lutin, qui emmènera le public à la rencontre d’un cocon, dont naîtra la vie…et d’autres surprises !
A l’inverse de Petit-Bleu qui se joue dans l’obscurité, nous jouerons dans un univers « blanc », qui laissera place au corps, au souffle et au rythme pour délivrer un message universel véhiculé par les émotions des personnages. La création est toujours une étape passionnante et nous avons hâte d’y plonger sans tarder !

Quelques avis de spectateurs :

- "Simplicité et générosité, voilà les bons ingrédients d’un spectacle réussi ! Merci !"

- "Merci beaucoup ! Le premier spectacle pour Antonin (1 an) : il a adoré."

- "Merci pour cette belle adaptation, on a adoré ! Bonne continuation. " Lou, Zoé

- "Premier spectacle pour Maguy (9 mois). Emerveillée."

- "Un vrai moment de poésie pour les petits et les grands. Merci !"

Infos pratiques

Rêve-moi un petit bleu
samedi 23 avril à 10h30
médiathèque du Bachut
Durée : 30 mn / à partir de 6 mois /
sur inscription

Documents joints