Bibliothque municipale de Lyon

Parcours dans l'exposition


V. Jean Genet, activiste apaisé

L’assassinat de George Jackson. Paris, Gallimard, 1971.

Les Black Panters (1971)

L’assassinat de George Jackson. Paris, Gallimard, 1971.
Préface de Jean Genet.  

Cette gaieté dissimulait en partie la défaite. Genet

Lorsque le 15 avril 1986, Genet est trouvé mort dans sa chambre, au Jack’s Hotel, rue Stephen-Pichon, à Paris, près de la Place d’Italie, on découvre un jeu d’épreuves corrigées d’un texte intitulé Un captif amoureux. Il y évoque les différents séjours qu’il a faits aux États-Unis pour soutenir les Black Panthers et au Moyen-Orient pour soutenir les Palestiniens.
Un mois plus tard, après vingt-cinq années de silence littéraire, la dernière œuvre de Jean Genet, Un captif amoureux, est publiée chez Gallimard. Si l’écrivain a retrouvé le goût de vivre et d’écrire qu’il avait perdu, c’est sans doute parce que, exclu parmi les exclus, il a découvert, notamment en vivant parmi les Palestiniens, un pays d’adoption, une terre d’asile, un espace paradoxal de sérénité et de paix au cœur de la guerre. Parfaitement lucide sur sa vie, Genet peut alors écrire : « Sur le point de mourir, malgré le poids de ces mots, leur peu de substance, le peu d’importance de l’événement, le condamné voudrait encore décider seul du sens de ce que fut sa vie, écoulée sur fond de nuit qu’il voulait épaissir, non illuminer... »


Les Black Panters (1971)

Les frères de Soledad (1971)

Les Frères de Soledad. Lettres de prison de George Jackson. Paris, Gallimard, 1971.
Traduction de Catherine Roux ; introduction de Jean Genet.

Sabra et Chatila

Revue d'études Palestiniennes

Jean Genet : Quatre heures à Chatila (In :) Revue d’études palestiniennes, n°6, décembre 1983.


La bande à Baader (1977)

Textes des prisonniers de la Fraction Armée Rouge (1977)

Textes des prisonniers de la Fraction Armée Rouge et dernières lettres d’Ulrike Meinhof. Paris, François Maspero, 1977.
Préface de Jean Genet ; introduction de Klaus Croissant.  

 

Liberte pour Klaus croissant

Liberté pour Klaus Croissant extradé cette nuit vers l’Allemagne.
Tract du 18 novembre 1977, Supplément à l’Etincelle N°37, Commune N°1.

 

Halte aux massacres - paix au liban

Halte aux massacres.
Tract distribué lors d’une manifestation à Lyon le 20 septembre 1982, contre les massacres de Sabra et Chatila.


page suivante
Bibliothèque municipale de Lyon ville de Lyon