Anonyme d'après Giovanni Battista Franco, Crucifixion, vers 1550, burin et eau forte.

La scène se situe à la fin de l’agonie de Jésus, lorsqu’il s’écrie, « Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? ». Le dessin de Michel Ange pour Vittoria Colonna, nommé Cristo vivo (Christ vivant) témoigne de son intérêt pour les idées du mouvement évangéliste, autour de l’identification personnelle aux souffrances du Christ.

Bibliothèque municipale de Lyon (I16FRA009324)

Toute reproduction est interdite sans l'autorisation de la Bibliothèque municipale de Lyon