Giorgio Ghisi (d’après Marcello Venusti), Portrait de Michel-Ange, vers 1564, burin

« Michel-Ange est d’une solide constitution ; son corps est nerveux et bien charpenté, et non pas gras et mou. Son visage est haut en couleurs… Vu de face, le front est carré. Les cils sont peu fournis, les yeux un peu plus petits qu’à l’ordinaire, couleur de corne, mais changeants… La barbe est bien fourchue [et] peu fournie, comme on peut le voir dans son portrait » : ce sont les mots d’Ascanio Condivi, ami et biographe de l’artiste. La gravure de Ghisi, tirée d’un portrait de Michel-Ange à l’âge d’environ soixante-dix ans, a été réalisée pour commémorer sa mort. Selon l’inscription, les arts de la peinture et de la sculpture vont s’éteindre suite à sa disparition.

Bibliothèque municipale de Lyon

Toute reproduction est interdite sans l'autorisation de la Bibliothèque municipale de Lyon