Retour à la page d'accueil

L’histoire de la mobilisation des homosexuels en France, depuis une trentaine d’années, doit montrer le chemin à l’avenir. Cette histoire qui s’accélère aujourd’hui avec les revendications du mariage et de l’homoparentalité était naguère impensable tant les préjugés étaient tenaces et les carcans politiques, judiciaires, médicaux et religieux aussi présents. Les batailles successives pour la dépénalisation de l’homosexualité, la lutte contre le sida ou pour le Pacs ont été autant de victoires face à l’obscurantisme d’une société qui se refusait à évoluer. Mais cette intégration en partie réussie des gays et des lesbiennes dans l’espace publique ferme une époque plus qu’elle ne clôt le répertoire de la mobilisation homosexuelle.

Face à une communauté gay en perpétuelle construction, des homosexuels aspirent aujourd’hui à plus d’autonomie et veulent préserver leur indépendance. On voit même que certains refusent tout cadre légal et revendiquent à nouveau un statut de marginal social et devant cette normalisation, des gays et des lesbiennes protestent même au nom de leur singularité. Entre intégration et marginalité, la question homo reste donc posée et certains gays continueront à effectuer des allers-retours entre ce souci d’intégration universaliste : "je suis comme les autres" et une tentation d’affirmation identitaire pour montrer leur singularité : "je suis différent des autres".

Mais la France n’est pas le monde, les acquis obtenus ne doivent pas nous faire oublier la situation dramatique des gays et des lesbiennes dans de nombreux pays où ils sont soient totalement rejetés de la société, soient condamnés à la mort. La mondialisation souvent décriée est une chance pour qu’une solidarité planétaire s’exprime en leur faveur. Cette prise de conscience est en cours mais elle reste à mettre en pratique ; ce sera sans doute l’un des enjeux majeurs des années à venir pour les futures générations de gays et de lesbiennes.

 

Paris. Défilé du 1er mai 1979. Le groupe homosexuel / Photo : J.-R. Legendre – [Paris], 1979   Le droit à la caresse. Les homosexualités et le combat homosexuel – Paris : Editions "L" : U.T.C.L., [1980]   Manifestation Paris, avril 1981
Paris. Défilé du 1er mai 1979. Le groupe homosexuel / Photo : J.-R. Legendre – [Paris], 1979
Lyon, Bibliothèque municipale : Fonds Chomarat (dossier GLH)
  Le droit à la caresse. Les homosexualités et le combat homosexuel – Paris : Editions "L" : U.T.C.L., [1980]
Lyon, Bibliothèque municipale : Chomarat 4952
  Manifestation Paris, avril 1981
Lyon, Bibliothèque municipale : Fonds Chomarat
         
Tract des deux associations lyonnaises GILH et ARIS "Mai gay. Mai gai. Mai gay’s que c’est ?", pour la manifestation du 1er mai 1982   Délégation d’Act Up-Paris au 1er mariage gay à Bègles en juin 2004   Militants d'Act Up-Paris lors de la Gay Pride de Paris de juin 2004
Tract des deux associations lyonnaises GILH et ARIS "Mai gay. Mai gai. Mai gay’s que c’est ?", pour la manifestation du 1er mai 1982
Lyon, Bibliothèque municipale : Fonds Chomarat (dossier GILH)
  Délégation d’Act Up-Paris au 1er mariage gay à Bègles en juin 2004
Lyon, Bibliothèque municipale : Fonds Chomarat
  Militants d'Act Up-Paris lors de la Gay Pride de Paris de juin 2004
Lyon, Bibliothèque municipale : Fonds Chomarat

haut