Les rendez-vous des bibliothèques municipales de Lyon

Conférence / débat - Société - tous publics

Esclavage : "l'impossible" réparation ?

Le mercredi 13 mai 2015 de 18h30 à 20h30 - bibliothèque de la Part-Dieu

A l’occasion de la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage, la bibliothèque a souhaité inviter le professeur Louis Sala-Molins pour son ouvrage Esclavage Réparation. Il dialoguera avec Stéphane Doumbé-Billé, professeur de droit public.

Au niveau international et plus précisément en France avec la loi Taubira en 2001, l’esclavage a été reconnu comme crime contre l‘humanité : il est donc devenu imprescriptible. Dès lors, que doit et que peut faire la justice face à ce crime ? La question d’une réparation pour les victimes de l’esclavage provoque bien des débats et des résistances. Les détracteurs de cette idée développent de nombreux arguments dont celui de l’anachronisme, invoquant le caractère « normal » de l’esclavage à l’époque des faits.

A l’occasion de la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage, la bibliothèque, en partenariat avec le Centre d'Etudes Postcoloniales de Lyon, a souhaité inviter Louis Sala-Molins pour son ouvrage Esclavage Réparation. Il y soutient a contrario le bien fondé des réparations en exhumant les écrits de deux clercs du XVIIe siècle qui, au prix de leur liberté, ont revendiqué la libération de tous les esclaves et leur réparation, au nom du droit divin mais aussi des droits de l’homme.

Aujourd’hui encore, la question des réparations est celle de la justice. Un dialogue entre Louis Sala-Molins et Stéphane Doumbé-Billé, chercheur en droit international, nous a donc paru indispensable pour rendre compte de la notion de réparation et de ses implications, afin de nourrir un débat essentiel pour l’avenir des populations et des pays concernés.

Intervenant(s) :
Stéphane Doumbé-Billé - Professeur de droit public, université Lyon III

Directeur du Centre de droit international Directeur du Master droit européen, international et comparé Responsable du parcours Master 2 recherche droit international public

Visiter son site internet

Louis Sala-Molins - Professeur émérite de philosophie politique

Louis Sala-Molins a été professeur de philosophie politique aux universités de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (où il a succédé à Vladimir Jankélévitch, dont il était l’« assistant ») et de Toulouse 2 Le Mirail. La plupart de ses publications concernent la philosophie du droit en général et deux désastres « juridiques » en particulier : le droit inquisitorial, et les légitimations juridiques de l’esclavage. Son dernier ouvrage, Esclavage Réparations, est paru en 2014 aux éditions Lignes.

Voir dans le catalogue

  • Condition d'accès

    Entrée libre dans la limite des places disponibles
    Gratuit

  • Lieu

    bibliothèque de la Part-Dieu
    30 Boulevard Marius Vivier Merle - 69003 Lyon

    Horaires et accès détaillés
  • Renseignement

    04 78 62 18 00

Partenaires

  • Centre d'Etudes Postcoloniales de Lyon

    Centre d'Etudes Postcoloniales de Lyon

    Le centre d'études postcoloniales de Lyon vise à développer un cercle militant de réflexion et d'actions autour des questions liées au postcolonialisme. L'intérêt d'un tel cercle de réflexion à Lyon est de réellement questionner les rapports de force découlant du postcolonialisme afin de créer une base militante solide sur ces questions.
    Le concept de postcolonial est aujourd'hui utilisé de manière toujours plus fréquente, à tel point que ce concept s'est cristallisé et institutionnalisé à travers les postcolonial studies anglo-saxonnes qui ont un succès importants, notamment dans les départements de littérature. Comme si le postcolonialisme était purement d'ordre discursif et restait seulement dans la culture et les représentations. Ainsi, récemment, divers auteurs comme Vivek Chibber (Postcolonial theory and the specter of capital) et Vasant Kaiwar (L'Orient postcolonial) ont vigoureusement critiqué les études postcoloniales, à tel point qu'on peut avoir l'impression que les postcolonial studies universitaires ne permettent pas réellement de questionner cette réalité. Vivek Chibber conclut son ouvrage sur la phrase suivante : « Le problème avec la théorie postcoloniale n'est pas qu'elle se consacre à ce programme, mais plutôt qu'elle est incapable de jamais le mener à bien. ». Nous reprenons cependant volontairement le concept de "postcolonial" en partant du principe que celui-ci renvoie à une réalité qu'il est primordial de questionner.
    Nous entendons ainsi nous interroger sur les diverses questions que soulève la situation postcoloniale : les questions liées à la race et à l'immigration en Europe, la FrançAfrique, le sionisme, la campagne BDS, et promouvoir la connaissance d'auteurs comme Frantz Fanon, C.L.R. James, Abdelmalek Sayad ou encore Sadri Khiari. La plupart des actions passeront par des réunions publiques, des conférences et des formations politiques.

    ×
    en savoir plus

Quoi ?

Où ?