Voir nos conférences filmées

Voici une sélection de vidéos qui se sont déroulées à la Bibliothèque de Lyon

Nationalismes et populismes, un défi pour l’Europe et le monde

Joachim Umlauf, Karoline Postel-Vinay, Sofia Ventura, Jérôme Vaillant, le 12/01/2019

Regarder la vidéo

Télécharger le fichier vidéo

Ecouter la conférence

Télécharger le fichier audio
Dans un monde où la crédibilité des partis traditionnels est en chute libre, les partis « populistes » connaissent un essor sans précédent depuis 1945. Le diagnostic est sans appel : la démocratie libérale est en crise. Longtemps minoritaires et confinés dans les marges de l’échiquier politique, ces partis se frayent peu à peu un chemin vers les assemblées élues et les organes de pouvoir, et jusqu’aux fonctions de chef d’État ou de gouvernement.

Qu’ils se revendiquent nationalistes, souverainistes, europhobes, ou qu’ils soient, pour certains d'entre eux, par ailleurs issus de l’extrême droite classique, leur agenda politique est centré sur les questions d’immigration, d’identité nationale et de rejet des élites accusées de corruption et de collusion avec les puissances d’argent. Ils fustigent les valeurs d’universalisme et d’ouverture sur le monde et voient dans la mondialisation le malheur des peuples et des nations. Le Hongrois Viktor Orbán se définit lui-même comme un promoteur de la démocratie « illibérale », un terme pourtant forgé par les libéraux américains, défenseurs de gauche de la démocratie libérale, et qui n’est pas sans rappeler celui de « démocrature ».

La crise des réfugiés de 2015 a donné un nouvel élan aux partis nationalistes, faisant de la lutte contre l’immigration, avant même le combat contre l’Europe, leur plus sûr cheval de bataille idéologique. La Grande-Bretagne elle-même, réputée imperméable aux extrémismes, s’est engagée dans la tourmente du Brexit dès 2014 sous le prétexte d’une britishness menacée par l’Union européenne mais aussi par l’immigration. Dans les pays scandinaves, les plus prospères du continent, l’afflux de migrants mettrait en péril l’État-providence. Quant à l’Allemagne, dont on estimait les fondements démocratiques inébranlables, elle doit faire face à un parti populiste, l’Alternative pour l’Allemagne, qui se définissait à sa création comme un parti anti-européen et qui s’est aujourd’hui extrêmisé sur les thèmes de l’immigration et de l’islam. En Italie, enfin, le pouvoir est désormais aux mains de la Ligue du Nord, rebaptisée Ligue nationale, alliée au Mouvement Cinq Étoiles. Matteo Salvini compte bien résister aux exigences budgétaires de l’Europe et aux migrations venues de la Méditerranée.

Si l’Occident se croyait jusqu’alors protégé des pouvoirs nationalistes, l’accession de Donald Trump au pouvoir suprême, dans un pays longtemps qualifié de plus grande démocratie au monde, a entamé nos certitudes. Comme le souligne Karoline Postel-Vinay, « l’alliance des leaders néo-nationalistes se fait désormais au-delà de l’Occident et du “non occident” ». L’Occident n’est plus à l’abri des dérives autoritaires de pouvoirs populistes régulièrement élus : restriction des droits fondamentaux et de la liberté d’expression, contrôle de la presse et de la justice, opposition politique réduite à néant.

Lors de cette table ronde, Jérôme Vaillant nous entretient de l’extrême droite et du populisme en Allemagne, Sofia Ventura, de l’Italie et de ses mouvances nationalistes et populistes, et Karoline Postel-Vinay, de contrées plus lointaines et de ce qu’elle a appelé « la nouvelle Internationale planétaire des nationalistes ».

Intervenants

  • Joachim Umlauf, directeur du Goethe Institut de Lyon.
  • Karoline Postel-Vinay, directrice de recherche au Centre de recherches internationales de Sciences Po. ,Ses travaux portent sur l'analyse des relations internationales et de l'Asie orientale. Publications régulières sur le site "The Conversation".
  • Sofia Ventura, professeure de sciences politiques à l’université de Bologne.Publications régulières pour et sur le site de la Fondapol (Fondation pour l'innovation politique).
  • Jérôme Vaillant, professeur émérite de civilisation allemande contemporaine de l’université de Lille. Directeur de la revue "Allemagne d'aujourd'hui", publications régulières sur les sites "The Conversation", "Atlantico" et "Diploweb".

Voir aussi

Cette vidéo fait partie du cycle "Là-bas, quelle heure est-il ?"

Voir toutes les vidéos du cycle "Là-bas, quelle heure est-il ?"