Voir nos conférences filmées

Voici une sélection de vidéos qui se sont déroulées à la Bibliothèque de Lyon

La question postcoloniale. Une analyse géopolitique.

Yves Lacoste, le 27/01/2011

Regarder la vidéo

Télécharger le fichier vidéo

Ecouter la conférence

Télécharger le fichier audio
La forte présence en France de ressortissants d’anciennes colonies est le principal paradoxe de ce que l’on appelle désormais la question postcoloniale. Dans le cas de l’Algérie en particulier, on aurait pu penser que les combattants d’une longue et douloureuse guerre d’indépendance ne voudraient plus avoir de liens avec l’ancienne métropole. Or, de nombreux patriotes sont venus, après 1962, rejoindre de ce côté-ci de la Méditerranée des Algériens déjà installés pour des raisons économiques et qui n’entendaient pas rentrer chez eux. Les uns et les autres sont devenus majoritaires dans les « grands ensembles » qui avaient été bâtis pour des Français à la périphérie des villes au cours des années 1960 et 1970. Depuis trente ans, ces « grands ensembles » ou ces « cités » sont le lieu d’émeutes déclenchées par des jeunes d’origine immigrée, victimes de discriminations et du chômage. Souvent, ils ne savent ni ne comprennent pourquoi ils sont nés en France et pourquoi leurs pères et leurs grands-pères se sont établis dans un pays qu’ils avaient âprement combattu. Leur sentiment de déracinement se double d’une fréquente ignorance des circonstances dans lesquelles leur patrie a autrefois été conquise et mise sous tutelle. Ils ne connaissent pas toujours non plus les débats et les conflits qui ont pu diviser les mouvements pour l’indépendance.

La première question, pour Yves Lacoste, est de se demander pourquoi et au terme de quel processus les populations d’origine immigrée se sont retrouvées concentrées dans ces quartiers de plus en plus laissés à l’abandon. L’autre question est de comprendre pourquoi les anciennes populations des colonies avaient été si nombreuses à rejoindre la France après la décolonisation plutôt que de participer à la construction de leurs nouveaux États. Yves Lacoste relève un paradoxe : en France, l’immigration postcoloniale a été principalement algérienne, alors que c’est en Algérie que la décolonisation française fut une des plus difficiles.

Dans la deuxième partie de son livre, l’auteur se propose de revenir sur les différentes voies de décolonisation française de l’Afrique, pour, dans une troisième partie, remonter dans le temps, au moment même de la colonisation. Tout cela pour ébranler les idées reçues en rappelant que la colonisation n’a pas été un projet machiavéliquement programmé et qu’elle ne peut se comprendre dissociée des enjeux stratégiques de la fin du XIXe siècle. Afin d’éclairer la lanterne des ex-colonisés comme des ex-colonisateurs et de clarifier la très complexe question postcoloniale, Yves Lacoste propose une analyse géopolitique et un récit historique. Analyse géopolitique pour décrire les rivalités de pouvoir qui ont facilité les entreprises européennes (notamment la traite des esclaves), récit historique pour comprendre le déroulement des conquêtes puis des luttes de libération. Cette démarche se veut une contribution à l’apaisement des malentendus, des ressentiments, des rancœurs.

Intervenants

  • Yves Lacoste, géographe, spécialiste de géopolitique est professeur émérite à l'université Paris-VIII (Institut français de géopolitique), directeur d'Hérodote, la revue de géographie et de géopolitique, qu’il a fondé en 1976.. Voir d'autres vidéos de cet intervenant

Voir aussi

Cette vidéo fait partie du cycle "L'Occident en question"

Voir toutes les vidéos du cycle "L'Occident en question"

Documents en relation avec cette conférence