Voir nos conférences filmées

Voici une sélection de vidéos qui se sont déroulées à la Bibliothèque de Lyon

La correspondance d’un couple de lyonnais a l’époque de la révolution

Matthieu Grenier, Anne Verjus, le 17/01/2012

Regarder la vidéo

Télécharger le fichier vidéo

Ecouter la conférence

Télécharger le fichier audio
En plein hiver 1793, Antoine Morand de Jouffrey, un aristocrate lyonnais père de deux jeunes enfants, prend le chemin de l’exil. Son père, célèbre architecte des Brotteaux et constructeur du premier pont sur le Rhône, accusé d’avoir saboté son ouvrage pour freiner l’arrivée des troupes républicaines sur la ville assiégée, vient d’être jeté en prison. Antoine, qui craint pour sa vie, se réfugie chez des proches à Briançon. De là, il entame une longue correspondance avec sa mère Antoinette et son épouse Magdeleine, demeurées à Lyon pour s’occuper de leurs proches. Cette correspondance ne s’interrompra plus. Car après l’exécution du père, puis le retour d’exil du fils, l’épouse et la veuve vont rester, pour des raisons familiales ou politiques, régulièrement et longuement séparées d’Antoine. Leurs 500 lettres, écrites entre 1794 et 1812, déposées aux Archives municipales de Lyon, offrent un formidable point de vue sur la vie intime d’une famille noble confrontée à l’extraordinaire événement de la Révolution par la mort (le père sera guillotiné), la ruine (le pont Morand et les Brotteaux seront détruits), mais aussi plus banalement par l’évolution des moeurs et des lois. On y découvre enfin, et ce n’est pas la moindre surprise, des époux tendres et sensuels, des parents présents, et des femmes fortement impliquées dans les affaires de la famille. A.V.

Intervenants

  • Matthieu Grenier, comédien..
  • Anne Verjus, chercheuse au CNRS. Elle travaille au sein du laboratoire Triangle, à l’École normale supérieure de Lyon. Spécialiste de l’histoire politique des femmes..