Voir nos conférences filmées

Voici une sélection de vidéos qui se sont déroulées à la Bibliothèque de Lyon

2 décembre 2017 - Matin : La musique à Lyon durant les mandats municipaux d’Édouard Herriot (1905-1940 & 1945 à 1957)

le 2/12/2017

Regarder la vidéo

Télécharger le fichier vidéo

Ecouter la conférence

Télécharger le fichier audio
11h00 - 13h00 : Edouard Herriot & divers Lyonnais agissants

Table ronde animée par Franck Langlois

Bruno Moysan, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines : La politique artistique d’Édouard Herriot mise en perspective par rapport à son ouvrage sur Beethoven et à sa profession de foi “Pourquoi, je suis radical-socialiste”.

En 1928, Édouard Herriot publie un ouvrage historique (Pourquoi je suis radical-socialiste), qui tient, à la fois, de l’autobiographie politique et du texte militant (mais sans prosélytisme). L’année suivante, il fait éditer, chez Gallimard et dans la fameuse collection “la vie de”, une biographie musicale : La vie de Beethoven. Cette communication mettra ces deux textes en résonance et s’efforcera de montrer : d’une part combien la vision socio-politique développée dans Pourquoi je suis radical-socialiste construit en partie une image de Beethoven comme génie progressiste, humaniste et antidogmatique, agissant dans l’Histoire ; d’autre part combien la conception de la musique, de l’art et de l’artiste, qui est celle de La vie de Beethoven, ne peut que se prolonger sous la forme d’une action politique à l’intérieur de la Cité.

Pauline Alessandra, IEP de Lyon : Robert Proton de La Chapelle durant l’entre-deux guerres : un bourgeois lyonnais, entre musique et entreprise.

Robert Proton de la Chapelle (1894-1982) fut un industriel (directeur d’une importante entreprise de pompes hydrauliques), un journaliste musical (sous le pseudonyme de Robert de Fragny, au Nouvelliste en 1924 et 1944), un musicien amateur (adossé à un cursus de piano et d’orgue, il était organiste titulaire à l’église Saint-Polycarpe), un compositeur amateur, un musicographe, un romancier et un notable lyonnais. Ultérieurement, et à deux reprises (entre mai 1941 et novembre 1942 ; puis entre 1965 et 1977), il allait être maire-adjoint en charge du secteur culturel. Cette communication brossera les activités et les réseaux de sociabilité qui distinguèrent Robert Proton de la Chapelle durant l’entre-deux guerres.

Philippe Roger, université Lyon 2 : Un document inédit sur la vie musicale lyonnaise au début du XXe siècle : le journal intime de Léon Vallas.

Figure à la fois périphérique et centrale de la vie musicale lyonnaise dans la première moitié du XXe siècle, Léon Vallas écrivit durant une vingtaine d'année (principalement de 1907 à 1928) un journal intime (« Je suis poursuivi par l’idée d’écrire au jour le jour un Journal musical de Lyon à mon exclusif usage », note-t-il en 1910) qui mériterait une édition. Cette communication présentera ce document et donnera à entendre, par quelques extraits, la voix de ce critique acéré.

Intervenants