A propos de la Bibliothèque municipale de Lyon

Les bibliothèques municipales de la Ville de Lyon sont un service public ayant pour but de contribuer aux loisirs, à l’information, à l’éducation et à la culture de tous.

Avancées

Éditorial de Gilles Éboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon publié dans TOPO mai-août 2017, le magazine des Bibliothèques de Lyon.

En ce printemps 2017, la BmL, têtue, pousse toujours son projet et pointe ses avancées, dans trois directions.

La première, essentielle, est celle des écritures, de la création, du monde à l’oeuvre. Avec tout d’abord la poésie : cette année, alors que se déploiera à Paris le 35e Marché de la poésie, seront accueillis le 16 mai à la bibliothèque de la Part-Dieu les États généraux de la poésie, en complicité avec l’association Pandora et l’agence du livre, l’Arald et il faut saluer cette première. Avec l’Arald encore et sur l’écriture toujours, un nouveau cycle de la Fabrique de l’écrivain : deux écritures sur le métier avec Anne Sibran et Philippe Fusaro. Enfin des écritures moins souvent à l’honneur, celles des revues, « lieux essentiels pour la diffusion du savoir, l’émergence de la création et le travail sur les idées » : la Part-Dieu accueille le vendredi 12 mai une séquence du Festival Livraisons qui oeuvre de belle façon depuis trois ans à Lyon à la défense et à l’illustration desdites revues.

Deuxième direction, le numérique : pour souligner la vitesse de croisière prise par L’Influx, le journal en ligne de la BmL à travers lequel les bibliothécaires « éditorialisent » la production livresque, cinématographique, scientifique etc…, rendant compte au public par ce canal digital sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre de la vie des collections des bibliothèques. Printemps numérique aussi : pour la première fois à la bibliothèque de la Croix-Rousse avec pour thématique « innover, créer et partager » mais des rendez-vous aussi à la Duchère (remixer la musique) à Jean Macé (contribuer sur Wikipedia) et… aux Subsistances dans le cadre de Super demain en partenariat avec Marge et le laboratoire Elico (Les écrans tuent-ils la relation familiale et la sociabilité ?).

Le territoire enfin : alors que se poursuit le travail sur la Métropole dont Topo rendra compte dans un prochain numéro, la BmL revisite le territoire lyonnais : après Gerland inaugurée le 1er avril, c’est au tour de la bibliothèque du 6e arrondissement de se voir transfigurée avec une surface triplée, des services démultipliés, des supports diversifiés : rendez-vous pour l’ouverture publique le 6 juin pour un grand embarquement sur le Clémence Lortet, nouveau nom de cette nouvelle bibliothèque au service des Lyonnaises et des Lyonnais… et de tou.te.s les autres !

Gilles Éboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon

PS : Vlan ! C’est l’exposition BD de la BmL à ne pas manquer du 12 mai au 4 novembre (La Galerie BM Part-Dieu), avec Matières à dire, photographies de trois générations de la famille Meunier (Espace patrimoine BM Part-Dieu jusqu’au 6 juillet).