Bibliothèque du 4e Croix-Rousse

La BML vous informe... : Travaux de rénovation, d'automatisation des prêts et retours, nouvelles bibliothèques...le réseau évolue ! Plus d'information

Montez le son ou l’éloge du métissage

Témoignage épisode 2

Reprenons notre reportage...Marie-Françoise, membre du groupe, nous apporte son témoignage à travers un 2eme et dernier épisode :

Chaque participant propose ses suggestions : Jean Philippe a pioché dans les années 60 et apprécie le « déjanté » ; Alexandre propose les 1001 albums qu’il faut écouter avant de mourir : il va falloir pousser les murs de la bibliothèque ! Olivier nous apporte des albums de chanteurs, jeunes, issus du « Nouveau Monde » et qui regardent vers demain : Nueva Era de Daydé Arocena et Tempo & Magma de Tigana Santana  ; pour le métissage de leurs musiques, l’un et l’autre veulent pousser les frontières et inventer des temps nouveaux.
Daydé Arocena, jeune cubaine noire (23 ans) chante en espagnol, en anglais et en yoruba des airs pleins d’énergie et de joie, des lesquels elle mêle les chants yorubas, les rythmes latinos et le jazz : nous entendons un extrait où se détache le saxophone sur une riche harmonisation ; Tigana Santana, lui, est brésilien ; jeune noir à la recherche de ses racines africaines, il chante d’une voix au joli timbre chaud, sur des rythmes africains sobres et vigoureux, des chansons empreintes de la douceur et de l’élégance brésiliennes. Beauté des mélanges : deux belles découvertes.
Dans le domaine classique, Françoise propose l’opéra de quatr’sous (Weill et Brecht) et le roi Arthur (Purcell) : nous aurons la surprise des chefs d’orchestre ! Je ne me rappelle pas ce qu’ont proposé les « Marie » (Cécile et Françoise). Si, Marie-Françoise a suggéré l’achat du cinquantième rugissement de notre Johnny, De l’amour : elle n’a recueilli que des sarcasmes….Mais tu entreras, Johnny, dans la bibliothèque, et par la grande porte, car la demandeuse va immédiatement aller coucher ton nom sur le grand livre du hall d’accueil !! Et Marie-Cécile propose de fabriquer un mobile de CD qui se balance désormais au-dessus des rayons où séjournent nos trésors : « ouvrir l’œil » après avoir « monté le son » !

Il n’y a pas de conclusion à tirer de ce témoignage ; j’ai tout de même envie d’ajouter l’idée qui me vient à l’esprit : les mélanges donnent les plus beaux fruits, l’avenir est au métissage. Rejoignez-nous !