Bibliothèque mobile : le bibliobus

La BML vous informe... : Travaux de rénovation, d'automatisation des prêts et retours, nouvelles bibliothèques...le réseau évolue ! Plus d'information

Comment faire d’une discipline scientifique rigoureuse et minutieuse une activité distrayante et partagée ?

Voilà le pari relevé par le projet « Arch&eau » mené le Service Archéologique de la ville de Lyon, en collaboration étroite avec les MJC du 5e, auquel le service du pôle mobile ainsi que la bibliothèque du Point du Jour se sont associés.

De janvier à mai, cinq rencontres - les Apéros Arch&eau - animées par Laurent Stripolli, archéologue, ont permis de faire découvrir aux habitants participants, le système hydraulique lyonnais et notamment du quartier Saint-Just à l’époque antique.

L’objectif était qu’ils puissent guider un parcours, accompagné par un des partenaires, à l’occasion des Journées Nationales de l’Archéologie le 7 juin 2014.

Notre contribution a consisté à préparer et mettre à disposition des ouvrages consultables à la fin de chaque séance et à attirer l’attention sur une sélection de documents en ligne sur la base Numelyo, bibliothèque numérique de Lyon.

Ainsi des estampes, issues des fonds patrimoniaux ont pu être portées à la connaissance des participants sans quitter leur réserve. Des vues d’aqueducs à Lyon à la fin du 18è et au 19è siècle, gravées par Jean-Jacques de Boissieu, ou encore Baltazar Baron (don de Mme Bidon) ont apporté une autre vision de l’état des vestiges et de leur présence dans le paysage urbain.

Sur le même principe relevant de l’évolution du regard à travers les époques, des articles de journaux ont été imprimés et mis à disposition du public qui a pu comparer la manière de relater les découvertes d’un chantier au début du 20e siècle et d’un chantier contemporain.

Le final s’est tenu sur la Place de Trion samedi 7 juin, où stationnait le bibliobus. Les participants ont pu partager avec les familles, amateurs, curieux, leurs acquis sur les usages liés à l’eau, à travers un parcours jalonné de vestiges d’aqueducs, réservoirs et fontaines. C’était aussi une belle opportunité de proposer une relecture étonnante des rues, des monuments, des lieux que l’on côtoie chaque jour ! L’effervescence des échanges s’est poursuivie autour d’un déjeuner participatif.

L’enthousiasme des publics comme des animateurs pour ce projet laisse présager un renouvellement l’an prochain ; reste à déterminer sous quelle forme…Une rétrospective sera déjà proposée à la rentrée par les MJC partenaires avec notamment de nombreuses photos parmi lesquelles celles de Didier Nicole, photographe de la BmL qui nous a accompagnés sur ce projet.