Médiathèque du Bachut

La BML vous informe... : Travaux de rénovation, d'automatisation des prêts et retours, nouvelles bibliothèques...le réseau évolue ! Plus d'information

6e Biennale Hors Normes

du 3 au 18 octobre

La 6BHN, ce sont 10 jours de rencontres Hors Normes avec plus de 300 artistes venus du monde entier, sur 37 lieux d’expositions, de projections, de conférences, de débats, de spectacles...

JPEG - 43.7 ko

La Médiathèque du Bachut présente, du 9 octobre au 7 novembre, l’exposition "Bestiaire intime".

JPEG - 1.4 Mo

Le photographe Emmanuel Georges a promené son objectif dans le Palais idéal du Facteur Cheval , saisissant un florilège de ce bestiaire qui a partagé durant 33 ans l’intimité de Joseph Ferdinand Cheval. Bestiaire fascinant, intimidant, silencieux, tel une sentinelle de gardiens muets veillant sur un Palais Idéal sorti tout droit de nos rêves.
Cette exposition est visible depuis l’extérieur de la médiathèque, car elle habille sa façade donnant sur la place du Bachut.
.

Vernissage le mercredi 21 octobre à 18h30

En présence de l’artiste, de Marie-José Georges, directrice du Palais Idéal du Facteur Cheval , et de Guy Dallevet, président de la BHN.
Entrée libre

Qu’est-ce que la BHN ?

C’est en 2005, que les artistes de la Sauce Singulière ont créé la BHN. Pour donner réalité à leur utopie, ils ont abandonné leurs pinceaux pour pousser la porte du Foyer des sans abris, des écoles, des centres sociaux et des bibliothèques.

Sur les différentes éditions, ces plasticiens animés par la volonté de rendre l’art accessible à tous, ont investi plusieurs lieux et y ont installé les œuvres d’artistes contemporains choisis pour leur capacité à interroger les normes.
Appelés bruts, singuliers, primitifs, en marge, autodidactes ou virtuoses sortant des Beaux-arts, les artistes présentés à la BHN se révèlent difficilement classables. Leur point commun réside dans la spontanéité et l’authenticité, le vent de liberté qui se dégage de leurs œuvres.

La 6e édition a pour thème "Intime - Extime".
Découvrez sa bande-annonce :

Journée particulière "L’espace intime interrogé",

le jeudi 5 novembre à 10h.

Architecte d’un Palais Idéal qu’André Malraux considéra comme le seul exemple en architecture de l’art naïf, Ferdinand Cheval gagna au début du vingtième siècle un procès contre le photographe Louis Charvat qui avait édité pour son compte personnel les premières cartes postales représentant l’œuvre du facteur. Cette affaire, qui fit jurisprudence en matière de droit d’auteur, nous ouvre à la réflexion, sur le droit d’auteur contemporain et la réception des oeuvres.
Divers intervenants apporteront leur pierre à la réflexion de cette matinée d’étude :
- Christian BERGER / Directeur de Solid’ARTE – Artiste-musicien – Sociologue de formation
- Alain LOVATO / Président de la MAPRA - Artiste-plasticien
- Marie-José GEORGES / Directrice du Palais Idéal du facteur Cheval
- un Professeur de l’Université Lyon 2 spécialisé en droit (sous réserve)
Durée : 3h
Entrée libre

JPEG - 2 Mo