A propos de la Bibliothèque municipale de Lyon

Les bibliothèques municipales de la Ville de Lyon sont un service public ayant pour but de contribuer aux loisirs, à l’information, à l’éducation et à la culture de tous.

La mémoire longue

Éditorial de Gilles Éboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon publié dans TOPO septembre-octobre 2018, le magazine des Bibliothèques de Lyon.

Heureusement renouvelée dans ses formes et ses expressions, la fonction de mémoire de la Bibliothèque, appuyée sur ses collections patrimoniales, perdure dans sa nature, sa mission et ses objectifs. Outre ses capacités d’enchantement artistique ou de dépaysement documentaire, le patrimoine est toujours là pour réinterroger le contemporain avec le recul, les déplacements, les remises en question nécessaires.
On voit bien avec la commémoration du Centenaire de la Paix de 1918 comment cette lecture est aujourd’hui renouvelée et pourquoi aux anciennes célébrations de la victoire ont succédé aujourd’hui les questionnements sur cette victoire elle-même, son succès ou son échec, lecture et questionnement transposables à nos conflits contemporains. Dans ce cadre, la bibliothèque de la Part-Dieu propose du 2 octobre 2018 au 5 janvier 2019, 1918 : Gagner la Paix à l’Espace Patrimoine, suite annoncée de la grande exposition de 2014, Lyon sur tous les fronts : une ville dans la grande guerre dont le catalogue est toujours disponible.
Cette même relecture peut, doit être entreprise sur des sujets plus nouveaux : la question de la paix de 1918 est ancienne, en revanche la notion de matrimoine est plus émergeante et ses enjeux tout aussi importants. Qu’est-ce que le matrimoine : « l’héritage culturel légué par les générations de femmes précédentes et souvent oublié ou très rarement reconnu par les institutions officielles au cours des époques » nous dit Wikipédia annonçant une relecture du passé redonnant aux femmes toute leur place, mettant à jour des réalités bien oubliées où le statut de la femme n’était pas exactement celui qu’on imagine pour des temps réputés plus obscures. Sous le titre Où sont les femmes ? un premier dossier est présenté à l’occasion des Journées du Patrimoine qui seront donc aussi celles du Matrimoine à la BmL grâce à un partenariat avec l’association Filactions et en ouverture d’une action au plus long cours sur laquelle nous reviendrons.

Et c’est à une créatrice, en l’occurrence la photographe Jacqueline Salmon, que la BmL s’est adressée pour l’accompagner dans son quotidien comme dans ses travaux ou sa prospective : à travers une résidence programmée sur trois ans, Jacqueline Salmon suit les travaux du silo, dialogue avec les publics jeunes et adultes, scrute les usages d’aujourd’hui comme elle s’immerge dans les collections d’hier, bref s’interroge sur la bibliothèque d’hier, d’aujourd’hui, de demain : ce numéro de Topo inaugure la série de restitutions prévues dans le cadre de cette résidence.

Gilles Éboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon