A propos de la Bibliothèque municipale de Lyon

Les bibliothèques municipales de la Ville de Lyon sont un service public ayant pour but de contribuer aux loisirs, à l’information, à l’éducation et à la culture de tous.

Voisinages de printemps

Éditorial de Gilles Éboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon publié dans TOPO mars-avril 2018, le magazine des Bibliothèques de Lyon.

Depuis plusieurs années maintenant, la bibliothèque de la Part-Dieu propose au sein de son département Civilisation un voisinage à première vue étonnant mais bien fécond quant au projet de la BmL : c’est celui du Fonds jésuites et du Fonds sur le Genre. Au départ pas de lien évident au-delà de ceux de la bibliothéconomie et de sa classification (nous sommes bien dans les questions relatives aux civilisations) ainsi que de la chronologie proprement lyonnaise, les deux fonds rejoignant la BmL ou étant créés à la BmL un peu avant et un peu après les années 2000. À l’arrivée pourtant une programmation qui se recoupe, et conformément au projet de la BmL, des rencontres, des échos, des résonances de fond (s) et de forme qui illustrent et enrichissent le débat.

En 2018 donc, unité de temps (le printemps) et de forme (le cinéma) pour ces fonds quant à leur valorisation avec les traditionnels Écrans mixtes (fictions et documentaires exprimant la pluralité des sentiments, des désirs et des expressions du genre sous les angles de la création, de l’intimité et de la vie sociale)* et Les Bobines du sacré (depuis 2013, Les Bobines du Sacré explorent les liens complexes, parfois fructueux, parfois conflictuels, mais toujours riches de sens, qu’entretiennent cinéma et religions).

En ce printemps 2018 encore, d’autres voisinages pourront être observés sur le réseau de la BmL : dans le domaine de l’écriture, le 23 mars sera remis le prix Kowalski 2017 à Jean-Michel Maulpoix tandis qu’en avril se déroule le festival des Intergalactiques et que le grand rendez-vous des Quais du polar se déploie sur toute la métropole. Autre rencontre féconde, celle du Concert de l’Hostel Dieu et de la Chine (et notre Fonds chinois) le 21 mars autour de la musique de la province de Shanxi tandis que le 21 avril est à nouveau célébré à Lyon, et la BmL s’y associe pleinement, le Disquaire Day. Enfin, alors que le Printemps se fait numérique pour une deuxième édition multiple et variée, la bibliothèque de la Part-Dieu présente à compter du 6 mars dans son Espace patrimoine la vie et l’œuvre d’un libraire d’exception, Marc-Michel Rey, diffuseur des Lumières en Europe.

En somme, une effervescence bien de saison, propice à l’expression et au partage de toute une gamme d’émotions : c’est ce qu’a bien prévu la nouvelle édition du PPL (Printemps des Petits Lecteurs) qui les a mises (ces émotions) en tête de son beau programme à découvrir du 7 mars au 7 avril.

Gilles Éboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon

*Comme il est de coutume, la première projection, en préouverture du festival, aura lieu à la bibliothèque de la Part-Dieu, cette année à la date du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes.