Bibliothèque du 4e Croix-Rousse

Mouvement de grève local en cours : Lire la suite

Les bibliothèques continuent de vous accueillir : En application de la loi n°2021-689 et du décret n°2021-699, toutes les bibliothèques et le bibliobus sont soumis au passe sanitaire. Lire la suite

Des autrices lues par des lectrices : partage de lectures féministes

L’événement A corps et à cris est l’occasion de proposer une sélection de titres de différents genres littéraires.

La bibliographie présentée à nos lecteur-rices du Cercle de lecture a permis de piocher dans la production éditoriale de ces dernières années, de lire et relire des classiques du 20è siècle, et de conseiller des textes marquants de la littérature féministe.

Auraient pu figurer dans cette liste Simone de Beauvoir, Mona Chollet, Margaret Atwood, Antoinette Fouque et tant d’autres, évidemment, mais voici les livres choisis par les bibliothécaires, ainsi qu’un florilège des commentaires et échanges de nos séances initiées au printemps dernier.

Bibliographie

Fictions

Le pouvoir / Naomi Alderman
« Se déguste comme un bon burger. Le pitch : une société renversée par les femmes, qui auront au final les mêmes travers que les hommes. Se lit très vite, très facilement, il y a de l’action. Divertissant mais déstabilisant et effrayant » Paloma
Les impatientes / Djaïli Amadou Amal
« Ce n’est pas un roman d’une grande qualité littéraire mais ce récit reste un témoignage très important sur la condition des femmes au Sahel. L’analyse des relation entre les femmes, du milieu polygame et de la culture est très intéressante » Geneviève
« Bouleversant sur la condition féminine, sur ces femmes battues, humiliées, vendues. Un livre poignant mais dans lequel demeure une lueur d’espoir car on entrevoit une porte de sortie, une possibilité de s’extraire de cet enfermement et de ce système, de garder une forme de liberté grâce à l’école, aux études et à la culture » Claude
« Intéressant de découvrir les traditions de cette société patriarcale qu’on connait peu, avec un modèle dont il est difficile de sortir. La vie entre femmes et cette société proche d’un système totalitaire sont parfaitement décrites » Annie
« Le destin de trois femmes mettant en jeu la polygamie, le mariage forcé et viols conjugaux constitue un récit très important. On sent que l’autrice a vécu des choses similaires, ce qui rend l’ensemble d’autant plus fort » Lucie
Les Orageuses / Marcia Burnier
« Génial, m’a fait penser aux Femen » Agnès
« Un roman intéressant sur la justice, l’absence de justice et l’auto-justice, avec tous les questionnements éthiques qui peuvent en découler. Une sorte d’écho contemporain à Dirty Weekend » Nathalie
« Que faire quand on a été agressée ? Une question à choix multiple, que chaque personnage incarnera dans sa sensibilité et sa lecture politique de la violence. Un récit nécessaire, dans la lignée de Virginie Despentes. » Eloïse
Un cœur synthétique / Chloé Delaume
« Une écriture bien plus abordable que dans ses essais féministes. Tellement réaliste et juste sur le célibat et le vieillissement des femmes que cela en est totalement angoissant ! Heureusement que la sororité vient offrir une alternative positive » Catherine
Les Graciées / Kiran Millwood Hargrave
« Un envoyé du roi va essayer de contenir et réprimer ces femmes, ainsi que de supprimer les non-chrétiens et les lapons. Traite d’un sujet difficile à supporter. La dureté du lieu, de la vie, de la répression est très bien décrite. J’ai découvert un fait réel sinistre. Vive la religion ! » Agnès
Et soudain, la liberté / Évelyne Pisier et Caroline Laurent
« Raconte l’histoire de sa mère, une femme soumise à son mari, qui trouve la liberté grâce aux mouvements féministes. Cette lecture m’a mise mal à l’aise par rapport à l’actualité de la famille Pisier. Je pense qu’il est dispensable » Annie
« Un plaisir de lecture ; je l’ai lu comme un témoignage femme qui s’affranchit à une époque où c’était rare » Anne-Marie
Le chœur des femmes / Martin Winckler
« Un roman lu à sa sortie (2009) qui m’a beaucoup marquée et qui était précurseur » Monique
« Un auteur qui se décrit comme médecin féministe engagé, et c’est pour ça qu’on l’aime ! » Anne
« Je vous conseille de poursuivre avec la lecture de L’école des soignantes, autre titre de Martin Winckler (POL, 2019), léger roman d’anticipation, qui évoque notamment la violence gynécologique faite aux femmes » Sylvie
« Un coup de cœur » Paloma
Dirty week-end / Helen Zahavi
« Un roman radical sur une femme qui décide de reprendre sa vie en main. C’est incisif et violent, ça fait parfois grincer sévèrement des dents mais c’est aussi parfois très drôle. C’est sulfureux et ça fait du bien » Marie

Portraits de Femmes

Joséphine Baker / Catel et Boquet
« Les dessins sont superbes et j’ai beaucoup appris sur la vie extraordinaire de Joséphine Baker » Agnès
« Quelle vie incroyable, quelle femme extraordinaire que Joséphine Baker ! Et quel coup de crayon ! » Anne
La femme gelée /Annie Ernaux
« Percutant, sobre. Mon coup de cœur ! » Françoise B.
« J’ai un avis différent sur cette lecture. J’ai été gênée et j’ai ressenti comme un manque d’honnêteté. Le fait qu’il n’y ait aucune référence à la sexualité m’a surprise et j’ai trouvé cela étrange. Est-ce qu’au final cela s’explique par le livre L’évènement (Gallimard, 2000), qui est lui aussi autobiographique ? » Anne-Marie
L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir / Rosa Montero
« Magnifique ! Un livre que j’ai vivement recommandé plusieurs fois à d’autres personnes. A offrir aux femmes qui viennent de perdre leur mari » Agnès
« Un portrait désarmant de simplicité, sincérité, fougue et tendresse » Pascale
« A la fois biographie, autobiographie et essai aux sujets multiples. Mêle sa propre expérience du deuil et celle de la figure publique de Marie Curie. Offre un voyage dans un texte de genre unique, intense dans chaque phrase, plein de vie tout en parlant de mort, et profondément humain » Claire-Solène
7 femmes / Lydie Salvayre
« J’ai picoré des portraits et particulièrement apprécié celui d’Emily Brontë ainsi que celui de Virginia Woolf, pour laquelle elle donne des clés de lecture passionnantes et originales. L’approche de leur féminisme est intéressante car très différente selon ces 7 femmes. J’ai particulièrement apprécié la façon dont elle retrace le contexte, s’adapte à chaque auteure, adopte et se fond dans son univers » Christine
« Une véritable jubilation à la lecture du portrait d’Emily Brontë que j’ai adoré ! J’ai aussi bien aimé ceux de Colette et Virginia Woolf, qu’elle a toutes les deux découvertes à 15 ans. J’ai été plus déçue par le chapitre sur Djuna Barnes » Anne-Marie

Essais contemporains

Nous sommes tous des féministes / Chimamanda Ngozi Adichie
« Une plume claire, des propos intelligents. Même s’il n’y a rien de novateur, une petite piqûre de rappel est toujours nécessaire ! » Christèle
King Kong théorie / Virginie Despentes
« Super, elle ose !! Cet essai m’a donné envie de découvrir ses romans, j’ai commencé par Vernon Subutex, que j’ai adoré ! » Mirabelle
« Elle évoque des choses très justes sur le corps des femmes, qui doit absolument être un objet du désir. Il est intéressant de voir comment son image a changé lorsqu’elle est entrée en prostitution, comment elle s’est prise au jeu de la séduction, et comment le regard des autres sur elle s’est modifié. Provoc. » Sylvie.
« Reste un essai encore très lu et d’actualité alors qu’il a été écrit en 2006. Pratiquement devenu un livre de référence sur le féminisme, même lu au lycée. Intéressant par les nombreuses thématiques abordées (normes de genre, viol, prostitution, pornographie…). J’ai été particulièrement sensible à ces explications concernant la prise de conscience –tardive– du fait que le viol qu’elle a subi était une agression » Catherine
Les couilles sur la table / Victoire Tuaillon
« Les podcast sont géniaux ! J’ai préféré écouter les podcasts plus vifs, plus faciles avec l’alternance des voix que lire le documentaire » Tatiana
« Féministe depuis de très nombreuses années, j’ai cependant appris énormément de choses dans ces articles. Faciles à lire, ils sont à picorer, à alterner avec d’autres livres. Une lecture salutaire à recommander à toutes les jeunes femmes » Agnès Pl.
Je suis une fille sans histoires / Alice Zeniter
« Petit essai inégal mais avec quelques concepts intéressants à glaner. Par exemple, Alice Zeniter explicite la théorie de la Fiction-Panier d’Ursula Le Guin, ou encore illustre le test de Bechdel, qui permet d’avoir une grille de lecture féministe des œuvres de fiction » Catherine
« Beaucoup d’humour » Mirabelle

Parcours de Femmes

Rassemblez-vous en mon nom / Maya Angelou
« Maya Angelou est une figure féministe peu connue en France… Mais à lire ce volet de son autobiographie, on ne comprend pas pourquoi… Elle est dès son plus jeune âge une incroyable combattante de la cause féministe et de la cause afro-américaine » Anne
Encabanée / Gabrielle Filteau-Chiba
« Un condensé d’aventure, de solitude, d’écologie, d’engagement, et de féminisme rural. » Anne
Farouche Liberté / Gisèle Halimi
« Un destin extraordinaire raconté dans un langage simple et humble, accessible, une conversation extrêmement intelligente et remarquable ! » Christine
« Un matériau profond » Anne-Marie
« Un condensé de toute l’évolution du féminisme » Annie
« Un esprit indépendant admirable, d’une grande force » Marie-Agnès
« Une héroïne parmi les héroïnes, ces femmes inspirantes » Anne
« Mon coup de cœur » Françoise B.
Le coût de la vie / Déborah Lévy
« Décevant, je n’ai pas trouvé beaucoup d’intérêt au récit de Déborah Lévy » Agnès Pl.
« Avis plutôt partagé d’autant que j’attendais beaucoup plus de cette autobiographie en 2 tomes primée par le Femina Etranger 2020. Cependant, un passage m’a particulièrement touchée : lorsque l’autrice évoque les derniers jours de sa mère et l’état dans lequel elle s’est trouvée juste après : ce sont des pages magnifiques ! » Catherine
On s’est déjà vu quelque part ? / Nuala O’Faolain
« Remarquable ! Nuala O’Faolain raconte son parcours professionnel et social au début des années 60 (elle est née en 40). Il y a une description de l’Irlande de de ces année-là, de la condition des femmes dans ce pays, tout en subtilité et lucidité. C’est un bouquin qui a eu un énorme retentissement. Il y a beaucoup de courage dans ses propos. L’analyse des relations familiales, amicales est fine. L’auteure nous fait part du prix payé pour ses choix, je suis admirative de son exigence pour faire front et de sa modestie. Peut paraître un peu déroutant car ce n’est pas chronologique mais au final, peu importe.
J’y suis presque, le deuxième tome a été encore plus un coup de cœur, et je vous recommande encore plus chaudement cette suite. Là, elle s’attache plus à sa vie personnelle : amitié, amour, famille. On retrouve cette exigence qui est une vraie leçon. C’est magnifique de courage, d’intelligence et d’honnêteté. Nuala O’Faolain est devenu une amie ! » Martine B.
I am, Iam, I am : dix-sept rencontres avec la mort / Maggie O’Farrell
« Mon coup de cœur de cette sélection ! Présenté sous une forme originale, non-chronologique, avec des chapitres centrés sur une partie du corps. En dépit du sous-titre, ce n’est pas du tout un livre glauque mais un récit plein de pulsions de vie, de bouillonnement, de vitalité. Touchant, émouvant sans larmoiement. Prônant la liberté. » Catherine
Virginia Woolf, carte d’identité / Henriette Levillain
« Un livre qui se présente comme une biographie ludique de Woolf, mais qui est extrêmement bien documenté (et très bien sourcé, il y a beaucoup d’annotations). Les entrées de ce dictionnaire donnent toutes d’importantes clefs de compréhension sur l’œuvre et la vie de l’autrice. C’est largement aussi bien qu’une biographie conventionnelle et surtout plus accessible » Claire

Polars

La deuxième femme / Louise Mey
« La description du phénomène d’emprise est stupéfiante ainsi que la description de la violence faite aux femmes. Et l’intrigue policière m’a scotchée et fonctionne parfaitement » Sylvie
« Un roman psychologique très noir qui m’a stressée, angoissée et donné la chair de poule » Tatiana
« Ce policier me fait faire un lien avec un autre titre : La daronne / Cayre dans lequel c’est une femme qui devient dealeuse : n’est-ce pas une forme de féminisme ? » Mirabelle
« Une femme qui se joue des codes… Oui, c’est une féministe ! » Anne

Classiques

Les carnets d’or / Doris Lessing
« Une autobiographie pas nécessairement facile à lire -760 pages !- mais dont la lecture est essentielle. L’effort consenti est grandement récompensé au final » Madeleine
« J’ai lu il y a longtemps le premier volume de ces mémoires Dans ma peau : 1919-1949/ Doris Lessing (Albin Michel, 1995) dont j’ai un bon souvenir et que je recommande » Anne-Marie

Poésie

Je transporte des explosifs, on les appelle des mots : poésie & féminismes aux Etats-Unis : essai de Jan Clausen et anthologie de poèmes
"Présente la place, importante, qu’a eue la poésie dans les luttes féministes aux États-Unis après les années 60. La sensibilité artistique des poétesses, le plus souvent racisées et lesbiennes, se voyait impactée par leur condition de femme, mais aussi par la couleur de leur peau et leur orientation sexuelle. Retrace l’historique du mouvement, mais interroge aussi ses buts, ses limites potentielles et son utilité politique et sociale en devenir. Ouvrage aussi intéressant qu’important !" Alexandra