Bibliothèque du 7e Gerland

Cercle de lecture de la bibliothèque du 7e Gerland Hannah Arendt

Samedi 29 janvier, le cercle de lecture de la bibliothèque de Gerland s’est réuni une nouvelle fois pour échanger sur nos coups de cœur et nos dernières lectures.

Pauline a présenté le roman Lauréat du prix Summer :

Blizzard [Livre]

Auteur : Vingtras, Marie, 1972-....
Editeur : Editions de l'Olivier

Au fin fond de l'Alaska, un jeune garçon disparaît au cours d'une terrible tempête. Accompagnée des rares habitants, Bess se lance dans une course effrénée pour le retrouver au plus vite. Premier roman. © Electre 2021

Voir dans le catalogue

Puis, Antoine nous a parlé du livre :


Nos fantastiques années fric
de Dominique Manotti
Editions Rivages. 2001
La jeune Noria Ghozali fait ses débuts dans la police de proximité du XIXe arrondissement de Paris en enquêtant sur le meurtre d’une call-girl de luxe appartenant au réseau de Mado. Mais l’affaire la conduit sur les traces d’un conseiller privé de Mitterrand, François Bornand, impliqué dans ce meurtre. Prix du roman noir du Festival de Cognac 2002. Porté à l’écran en 2009 dans Une affaire d’Etat. (Electre)

Saoussan nous a présenté les livres :

Les petits de Décembre [Livre] roman / Kaouther Adimi

Auteur : Adimi, Kaouther, 1986-....
Editeur : Éditions du Seuil

C’est un terrain vague, au milieu d’un lotissement de maisons pour l’essentiel réservées à des militaires. Au fil des ans, les enfants du quartier en ont fait leur fief. Ils y jouent au football, la tête pleine de leurs rêves de gloire. Nous sommes en 2016, à Dely Brahim, une petite commune de l’ouest d’Alger, dans la cité dite du 11-Décembre. La vie est harmonieuse, malgré les jours de pluie qui transforment le terrain en surface boueuse, à peine praticable. Mais tout se dérègle quand deux généraux débarquent un matin, plans de construction à la main. Ils veulent venir s’installer là, dans de belles villas déjà dessinées. La parcelle leur appartient. C’est du moins ce que disent des papiers « officiels ». Avec l’innocence de leurs convictions et la certitude de leurs droits, les enfants s’en prennent directement aux deux généraux, qu’ils molestent. Bientôt, une résistance s’organise, menée par Inès, Jamyl et Mahdi. Au contraire des parents, craintifs et résignés, cette jeunesse s’insurge et refuse de plier. La tension monte, et la machine du régime se grippe. A travers l'histoire d’un terrain vague, Kaouther Adimi explore la société algérienne d'aujourd'hui, avec ses duperies, sa corruption, ses abus de pouvoir, mais aussi ses espérances. (source éditeur)

Voir dans le catalogue

ainsi que l’ouvrage du même auteur :

Nos richesses [Livre] roman

Auteur : Adimi, Kaouther, 1986-....
Editeur : Ed. du Seuil

En 1935, Edmond Charlot, 20 ans, ouvre une librairie à Alger avec la volonté de promouvoir de jeunes écrivains de la Méditerranée sans distinction de langue ou de religion. En 2017, Ryad, 20 ans, étudiant à Paris, n'éprouve qu'indifférence pour la littérature. De passage à Alger, il doit vider de ses livres un local, tâche qui est étrangement compliquée par la surveillance du vieil Abdallah. ©Electre 2017

Voir dans le catalogue

Françoise a pour sa part lu et aimé les deux ouvrages :

Premier sang [Livre]

Auteur : Nothomb, Amélie, 1966-....
Editeur : Albin Michel

Rendant hommage à son père décédé pendant le premier confinement imposé durant la pandémie de Covid-19, l'écrivaine prend pour point de départ un événement traumatisant de la vie du défunt pour se plonger dans ses souvenirs d'enfance. Alors qu'il est militaire et qu'il négocie la libération des otages de Stanleyville au Congo, Patrick Nothomb se retrouve confronté de près à la mort. (c) Electre

Voir dans le catalogue

Chavirer [Livre]

Auteur : Lafon, Lola, 1974-....
Editeur : Actes Sud

Cléo, une collégienne qui rêve de devenir danseuse, se fait piéger sexuellement par une certaine Fondation de la vocation avant de devenir elle-même complice de ses méthodes de recrutement. Trente ans plus tard, l'affaire ressurgit. Cléo doit composer avec les évocations de ceux qui, au fil des époques, l'ont côtoyée, aimée, déçue ou rejetée. (c) Electre

Voir dans le catalogue

Marie nous a parlé d’un roman trouvé dans une boîte à livres de son quartier :

Train bleu train noir [Livre]

Auteur : Gouiran, Maurice, 1946-....
Editeur : Jigal

En 1943, un long train noir emmène des habitants de Marseille au camp de Compiègne, puis vers Drancy. En 1993, un train bleu emmène des supporters du club de football vers Munich. Bert, Miche et Jo font partie des deux convois mais en 1993, ils ont élaboré un plan, pour venger les leurs.

Voir dans le catalogue

La fièvre [Livre]

Auteur : Spitzer, Sébastien, 1970-....
Editeur : Albin Michel

1878, Memphis. Un homme, arrivé récemment en ville, s'effondre en pleine rue. Il est la première victime de la fièvre. Keathing, raciste et suprémaciste, tient le journal local. Annie Cook, une Française, dirige le bordel. Alors que les habitants fuient la ville, des miliciens noirs, immunisés contre cette maladie qui décime les Blancs, protègent les maisons et les commerces contre les pillards. (Electre)

Voir dans le catalogue

Et je danse, aussi [Livre]

Auteur : Bondoux, Anne-Laure, 1971-....
Editeur : Fleuve éditions

Pierre-Marie est un écrivain en panne d'inspiration. Adeline est une fervente lectrice qui a beaucoup de choses à lui dire. Leur rencontre par mots interposés changera leur vie et les révélera à eux-mêmes. ©Electre 2015

Voir dans le catalogue

Oh happy day [Livre]

Auteur : Bondoux, Anne-Laure, 1971-....
Editeur : Fleuve éditions

Pierre-Marie brise un silence de quatre ans lorsqu'il envoie un mail à Adeline, prétextant qu'il aurait oublié un carnet noir. Mais son ancienne lectrice est occupée à déménager à Toronto avec son nouveau compagnon. Elle se laisse néanmoins tenter par la reprise de leur correspondance passée. ©Electre 2020

Voir dans le catalogue

Enfin, Camille bibliothécaire a présenté trois de ses coups de coeur :


Bleu nuit
de Dima Abdallah
Editeur : Sabine Wespieser, 2022
Tout commence avec un narrateur poursuivi par des douleurs qui le poussent à se protéger en se terrant dans un quotidien fait de TOC et de nettoyage intensif.
Puis un jour, il y a la perte de trop, celle qui le fait basculer. Après être resté plusieurs années sans sortir, il fait le choix de sortir et ne plus rentrer. Il arpente alors les contours du cimetière du Père Lachaise, et au travers de ces rencontres, et de ses sensations, son passé nous est progressivement révélé. Cette déambulation est au départ aléatoire et elle devient progressivement très orchestrée. Ces rencontres récurrentes et rituelles qu’il fait, à la fois le tiennent accroché au monde des vivants mais sont autant de messages venus du passé. Un passé traumatisant dont il ne s’est jamais remis.
Le présent chez Dima Abdallah est peuplé de souvenirs, souvenirs qui affluent par secousses.
Avec une écriture très poétique, il se munit des poètes qu’ont été Baudelaire, Proust, Kundera, et les brandit comme miroir de ses peines. Dima Abdallah nous raconte en filigrane l’exil et le pays du Cèdre, la terre natale abandonnée.


Paris-Briançon
de Philippe Besson
Editeur : Julliard, 2022
Le nouveau roman de Philippe Besson nous nous invite à voyager dans un train de nuit. Paris-Briançon est une histoire très française, très contemporaine, et qui, pourtant nous fait voyager à travers un mode de transport mythique. Le récit est construit autour d’un événement décisif qui précipitera le destin de certains personnages.
Ce retournement de situation, l’auteur nous y prépare dès le départ et il sait parfaitement mettre en place un suspens palpitant. Le train : l’unité de lieu parfaite. Il est à la fois métaphore du temps qui passe, et espace clos propice à un huis-clos en mouvement. Il est également cet espace restreint, mais qui laisse à voir de grands espaces.
Et quand la nuit tombe, les paysages invisibles se dessinent dans l’imagination des voyageurs.
Serge, Julia, Victor, Alexis, Jean-Louis, et Catherine, Manon, Leïla, Hugo, Dylan et Enzo : une galerie intergénérationnelle de personnages qui se percutent et interagissent. Ils auront l’occasion de faire et dire des choses qui resteront potentiellement dans ce train. Ils feront certes l’expérience de la solitude, mais ils franchiront des caps ou s’accrocheront à des inconnus.
Avec une plume légère, sensible et des phrases très simples, Philippe Besson nous raconte un drame à la fois tragique et lumineux. Fort et bouleversant.


L’enfant qui voulait disparaître
de Jason Mott ; traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jérôme Schmidt
Editeur : Autrement, 2022
Dans ce roman, Jason Mott nous invite à suivre un auteur à succès, qui a une particularité : il confond rêve et réalité. Ce détail est une belle occasion pour l’écrivain de créer une atmosphère à la fois onirique et loufoque, tout en nous livrant sa réflexion sur la négritude et la condition d’écrivain. Comme le dit si bien notre héros : ce nouveau roman est une histoire d’amour et rien autre.
En parallèle de cet écrivain qui fait sa tournée de promotion, épuisé par son intervention et plombé par ses penchants alcooliques, nous suivons également un jeune homme qui suit l’écrivain : on le nomme « le gamin ».
Le doute plane sur l’existence des personnages, que ce soit pour nous ou pour les autres personnages eux-mêmes.
C’est dans cette atmosphère brumeuse et incertaine, alternant passages burlesques et scènes violentes, que l’auteur nous livre son plus déchirant message : être noir et vivre aux USA aujourd’hui, c’est vivre dans une peur permanente.
Ce roman est tout à la fois une comédie féroce, une tragédie déchirante mais surtout un manifeste contre la peur, l’oppression et les violences policières.