Bibliothèque du 7e Gerland

Mouvement de grève local le mercredi 19 juin 2024 : En raison d’un mouvement de grève local annoncé le mercredi 19 juin 2024, les services proposés par les bibliothèques risquent d’être perturbés. Lire la suite

Horaires d'été 2024 des bibliothèques : Lire la suite

Rencontre avec Olivier Norek , auteur de romans policiers

Vendredi 1er avril, la bibliothèque de Gerland accueillait dans le cadre du festival Quai du polar, Olivier Norek, auteur de romans policiers (dont la célèbre trilogie Code 93, Territoires et Surtensions), venu présenter son dernier livre « Dans les brumes de Capelans » où l’on retrouve le capitaine Victor Coste plus sombre que jamais et toujours sollicité par sa hiérarchie mais cette-fois-ci à Saint Pierre et Miquelon.

Un auteur au plus près de ses personnages

JPEGOlivier Norek, ancien policier, en disponibilité, décrit avec réalisme le métier de policier dans le département du 93, zone sensible et où la violence est quotidienne.
Le regard qu’il porte sur cette société teintée de cruauté et où personne ne s’en sort indemne est à la fois incisif et empreint d’humanisme. En effet, on suit souvent le parcours de ces personnages et ce qui les a conduits à leur descente, aussi, pour l’auteur, tenter de comprendre l’autre permet de saisir les enjeux d’un monde sans répit et où tout est question de survie.

A la fois sociologue, journaliste, humaniste, et avant tout policier, il met à point d’honneur à donner un ton juste et surtout à combattre l’injustice envers et contre tout mais parfois, comme il le dit, « il y a ce que la loi te dit de faire et ce que ta conscience te dit de faire ».

Par ailleurs, on retrouve dans la plupart de ses romans des thèmes qui lui sont chers tels que l’écologie ( Impact ), le dépassement de soi ( Surface ), le destin tragique des migrants dans la Jungle de Calais ( Entre deux mondes ) et surtout la corruption à tous les niveaux.

Une écriture cinématographie…

L’écriture cinématographique donne du rythme à ses romans et rendent les actions plus percutantes et la tension plus palpable.
Contrairement aux romans précédents, « Dans les brumes de Capelans » connaît un rythme plus lent, certes la tension atteint son paroxysme mais même si à certains moments l’action est présente, la mise en place des lieux et des personnages confèrent au roman une tension psychologique.

Le retour du capitaine Coste

Dans les brumes de Capelans séduit par son côté psychologique et son rythme alternant par moments entre action et lenteur rendant ainsi les personnages plus torturés que jamais, notamment celui de Victor Coste ,mais dévoilant au fur et à mesure leur vraie nature.
On peut se demander si, au final, Victor Coste signe son grand retour pour de nouvelles enquêtes plus percutantes que jamais.

A suivre !