Bibliothèque du 7e Jean Macé

Jeudi 8 décembre : l’espace numérique de la bibliothèque du 7e Jean Macé sera exceptionnellement fermé ce jour. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée.

Après la rencontre avec Paola Pigani...

Le 1er février, Paola Pigani était invitée à la Bibliothèque du 7e Jean Macé pour nous parler de ses inspirations et de sa constellation littéraire. Voici la liste des livres qu’elle a évoqués pendant la soirée.
Une rencontre conçue, organisée et soutenue par les bibliothèques du 3e Duguesclin et du 7e Jean Macé.

Paola Pigani est poétesse et romancière. Son enfance en Charente lui fait croiser celles et ceux qu’on appelle manouches. Elle leur rendra hommage dans son premier roman, N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures, qui raconte l’histoire des Tsiganes déportés et internés pendant la Seconde Guerre mondiale dans le camp des Alliers à Angoulême. Dans Venus d’ailleurs, elle nous décrit l’exil et le trajet de deux jeunes migrants kosovars arrivés à Lyon. Pour son troisième roman, Des orties et des hommes, elle remonte le temps, nous parle de la ferme familiale, la rude vie à la campagne, l’enfance parmi les mauvaises herbes qui n’en sont pas. Régulièrement elle emprunte la voie de la poésie : son recueil La renouée aux oiseaux lui permet de suivre des chemins d’orties entre l’habité et l’inhabité, les jachères et les lisières où se révèlent les vraies rencontres. Enfin son dernier livre, Et ils dansaient le dimanche, a pris la forme du roman pour retracer une partie de l’histoire ouvrière de Lyon et de sa soierie artificielle.

Paola Pigani écrit les silences, renoue les liens des histoires non dites. Elle cherche la renouée des mots et des livres.

Dans un esprit de renouée, l’autrice nous a parlé de sa démarche d’écriture à travers les œuvres qui l’ont inspirée, qui l’ont construite ou qui ont marqué un tournant dans son parcours de création.

Rainer Maria RILKE
Elégies de Duino
Le livre de la pauvreté et de la mort

Jean GIONO
Solitude de la pitié
Les grands chemins

Eugène GUILLEVIC
Terraqué
Accorder
Vivre en poésie

Raymond CARVER
La vitesse foudroyante du passé
Les vitamines du bonheur

Erri DE LUCA
Trois chevaux

Marguerite DURAS
Le marin de Gibraltar

Vincent VAN GOGH
Lettres à Théo

Jean FOLLAIN
Usage du temps
Exister

Mais aussi...

Un de ses livres de chevet : Une vie bouleversée d’Etty HILLESUM

Le livre qu’elle offre le plus : La petite lumière d’Antonio MORESCO

Ou encore l’auteur méconnu Luc DIETRICH et ses romans Le Bonheur des tristes, L’Apprentissage de la ville