Achats réalisés et dons reçus en 2022

Achats

Manuscrits et archives

-  Antiphonaire à l’usage de Vienne .
Cet antiphonaire enluminé, qui daterait de la fin du XIIIe ou du début du XIVe siècle, a servi de livre de raison à l’imprimeur lyonnais Olivier Estange ou Hostaige (actif dans les années 1500 à 1530). Ce dernier a utilisé deux pages du volume pour mentionner les naissances de ses enfants, donner des informations sur les travaux qu’il réalisait alors pour certains libraires et imprimeurs de la ville et relater des événements lyonnais. Point intéressant, il fait mention d’une « procession blanche » pour conjurer la grande sécheresse de 1534, que Rabelais a moqué dans le récit de la naissance de Pantagruel.
Ce manuscrit était connu dès le milieu du XXe siècle et ses notes ont été transcrites et publiées dans un texte de Robert Marichal, « Un livre de raison d’Olivier Estange, imprimeur lyonnais, 1504-1534 : Pantagruel et la grande sécheresse », dans Mélanges sur la littérature de la Renaissance, à la mémoire de V.L.Saulnier, Genève : Droz, 1984.
Achat auprès des Enluminures (Chicago, USA). Juillet 2022. Ms 7834.

-  Claude Farrère, La chatte sauvage (conte), 2-4 décembre 1933.

-  Claude Farrère, Préface de La Bataille, 11 janvier 1911.
Manuscrits autographes signés. Ces manuscrits complètent un achat réalisé en 1984 des manuscrits de 45 œuvres de Claude Farrère. Cet ensemble est disponible sous la cote Ms 7832.
Achat auprès de Gilles Couffon. Mars 2022. Ms 7830 et Ms 7831.

-  Lettres de Joséphin Soulary à Antonin Duval , 22 février 1877 et 17 janvier 1878.
Lettres autographes signées.
Achat auprès des Bibliophiles avisés (Paris). Avril 2022. Ms 7833.

Livres imprimés antérieurs à 1801

-  Nicolas Bohier, Questio de custodia clavium portarum civitatum, Lyon : Simon Vincent, vers 1512.
Nicolas Bohier est un juriste, originaire de Montpellier et reconnu pour ses analyses. Dans ce court texte (19 feuillets), le juriste se penche sur la question de la garde des clés de ville. Ce livre vient enrichir les éditions de droit dont Lyon semble avoir été, au XVIe siècle, un centre significatif de production.
Achat auprès de la librairie Bonnefoi. Mars 2022. Rés B 514028.

-  Ange Politien, Operum, Lyon : Sebastien Gryphe, 1528.
Philologue humaniste de la fin du XVe siècle, Ange Politien voit ses œuvres largement réédités au XVIe siècle. Cette première édition de Sébastien Gryphe sera suivie d’une seconde en 1533, en trois volumes, remaniée en partie par Rabelais, et dont la BmL conserve des exemplaires incomplets (t. 1 : 349425 et t. 3 : SJ X 684/46).
Cet exemplaire est issu de la bibliothèque de François et Jean Mauriac. Il a été aussi dans la bibliothèque de l’encyclopédiste André Morellet, ancien élève du collègue de la Trinité, au XVIIIe siècle.
Achat auprès de la librairie Vignes. Mars 2022. B 514027.

-  Deploration sur le trespas de feu treshault trespuissant & tresnoble roy de France, Françoys de Valois premier de ce nom, Lyon : Jean Pidier, 1547.
Unique exemplaire connu de cette édition, que Baudrier cite (t. XII, page 223), mais ne connaît que par le Bulletin du bibliophile de 1884 (p. 52). Sybille von Gültlingen indique « no surviving copy ».
Concernant le texte, cette version est unique. Tel qu’édité à Lyon, il s’agit d’un poème de 142 vers organisé en 13 strophes de taille irrégulière. Les rimes sont plates. Il est anonyme.
Le Bulletin du bibliophile, dans un article non signé, indique l’existence d’une édition similaire à Paris, chez Nicolas Buffet, sans date. Toutefois, cette édition, citée dans le Manuel du libraire de J-C. Brunet (éd. de 1965, tome 2, col. 601) indique comme titre Deploration de la mort de feu hault, puissant et noble roy Françoys de Valois, premier de ce nom, avec plusieurs epitaphes a la louenge dudict seigneur. La date n’est pas indiquée, mais systématiquement inférée à 1547 du fait de la date de mort du souverain. Le Manuel du libraire cite 3 exemplaires d’après des ventes, et on en retrouve aujourd’hui à la Bibliothèque nationale de France (RES-YE-3818 et Rothschild 2838 (544 c) [V, 4, 108] -exemplaire Coste cité par Brunet-) et à Chantilly, dans la bibliothèque du Duc d’Aumale (IV-D-142). D’après la description de ce dernier exemplaire, si le texte de cette édition parisienne débute par les trois mêmes premiers vers que le texte de l’édition lyonnaise, il s’étale sur 158 vers, soit 16 vers de plus que l’édition lyonnaise. Dans l’édition parisienne, le texte est par ailleurs précédé d’un portrait de François 1er et suivi de plusieurs épitaphes totalisant 152 vers. Ainsi, le volume parisien fait le double de volume de l’édition lyonnaise (1 cahiers in-8 complet au lieu d’un demi-cahier in-8 de 4f°).
L’édition lyonnaise connaît une mise en page est correcte (3 vers finissent sur une seconde ligne, dont 2 au début du fait de la lettrine) et le titre est toujours mis en page en triangle. En revanche, l’encrage de notre exemplaire n’est pas très soigné : les caractères de la date et de certaines signatures sont involontairement « soulignés » du fait d’un trop d’encre sur la partie basse du caractère et plusieurs majuscules sont trop épaisses, signe d’une encre qui « bave » beaucoup.
Enfin, concernant notre exemplaire, il est difficile de savoir s’il est ou non le même que celui décrit par le Bulletin du bibliophile. En effet, ce dernier décrit la plaquette comme étant la onzième et dernière pièce d’un recueil factice de courts textes, édités à Paris et Lyon sous le règne de François 1er. Notre exemplaire, en revanche, est dans une reliure de Marcellin Lortic (1852-1928), qui signe ici « Lortic fils », une dénomination qu’il prendra après la fin de l’association avec son frère en 1884 (ils signaient alors « Lortic frères »). Il n’est donc pas impossible que le recueil ait été divisé en plusieurs plaquettes reliées ensemble, sans que rien ne permette d’en être certain. Notre exemplaire porte l’ex-libris de Max Cointreau, négociant en spiritueux descendant d’Edouard Cointreau et bibliophile, décédé en 2016. L’exemplaire apparaît en effet à la vente de la bibliothèque de Max et Béatrice Cointreau du 10 décembre 2019 sous le numéro 58, au sein d’une collection d’éditions de la Renaissance, et notamment de textes de Rabelais.
Achat auprès de la librairie Eric Grangeon. Janvier 2022. Rés 813987.

-  André Alciat, Emblemata, Lyon : Macé Bonhomme, 1551.
La bibliothèque de Lyon conservait déjà une édition des Emblemata, éditée par G. Roville et M. Bonhomme, datée de 1551, sous la cote Rés B 512902. Pour autant, cette nouvelle acquisition n’est pas un nouvel exemplaire de cette même édition. Il s’agit d’une édition différente, moins ornée, sans doute moins cher, parue vraisemblablement en même temps, pour ne pas dire parallèlement à celle déjà conservée. Ce projet éditorial de deux tirages (l’une plus luxueuse et ornée, l’autre plus pauvre) remonte sans doute à la seconde édition des Emblemata en 1549.
En effet, entre 1548 et 1552 Guillaume Roville et Macé Bonhomme font paraître les Emblemata d’Alciat, en latin ou en français, avec une mise en ordre choisie par Bathélémy Aneau et des illustrations attribuées à Pierre Eskrich. Pour ne tenir compte que de l’édition latine, sur toute la période 1549-1552 (l’édition de 1548 est différente sur bien des points), le texte, les illustrations et la collation sont les mêmes pour toutes les éditions, que ce soit au nom de Macé Bonhomme seul ou au nom de Roville et Bonhomme, excepté pour le cahier final qui contient la table des emblèmes. Pour autant, on repère des différences notables entre les différents exemplaires des éditions de 1549, 1551 et 1552.
En effet, l’exemplaire de 1549 de la BnF, celui de 1551 de la BnF, notre exemplaire de 1551 et celui de Harvard de 1551 ont un frontispice et des ornements qui entourent chaque emblème. La table occupe 4 feuillets du cahier final, signé « P ». En revanche, cette récente acquisition (éd. de 1551) et notre exemplaire de 1552 est aussi au format in-8, mais à partir de feuilles plus petites. Cela donne donc un volume plus petit : les pages n’ont donc aucun ornements marginaux, et la table finale a dû être intégralement recomposée, occupant les 8 feuillets du cahier final P. Il y a donc bien deux tirages différents, l’un orné, l’autre non, dès 1551, peut-être dès 1549, mais aucun exemplaire « pauvre » numérisé n’a permis de le confirmer.
Achat auprès de la librairie Jean-Marc Dechaud. Avril 2022. Rés 813990.

-  Pierre Bullioud, Oratio consularibus comitiis habita lugduni / Oraison prononcee a la creation des eschevins et consul de la ville de Lyon, Lyon : cher Benoît Rigaud, 1569.
Le jeune Pierre Bullioud n’a alors que 21 ans quand il s’adresse aux consuls de Lyon. Issu d’une famille consulaire, il sera lui-même échevin à partir de 1596, avant de mourir en 1597. Humaniste et philologue versé en grec, hébreu et syriaque, Pierre Bullioud n’en demeure pas moins un fervent catholique. Ce discours, prononcé à la Saint-Thomas (21 décembre) en témoigne largement, marqué par les visées genevoises (rappelons que la ville a été brièvement dominée par les protestants en 1562-1563). Il s’agit pour Pierre Bullioud d’exhorter les consuls à faire attention à protéger leur commerce, notamment de la concurrence de Genève.
Ce type de plaquette est extrêmement rare en bibliothèque. Ni Baudrier, ni S. von Gültlingen ne la cite. La bibliothèque municipale de Lyon conserve aussi un discours d’Antoine-Emmanuelle de Châlons, prononcé à la Saint-Thomas 1571.
Achat auprès de la librairie Clagahé. Novembre 2022. B 514050.

-  Balthazar-Anton Dunker, Costumes des mœurs, Lyon [Yverdon], 1791.
Le premier tome du Tableau de Paris de Louis-Sébastien Mercier est publié à Neuchâtel en 1781, la suite étant publié entre 1782 et 1788 à l’adresse d’Amsterdam. Peu goûté par les critiques parisiens, ce fût néanmoins un succès en Allemagne, et une inspiration pour de nombreuses autres publications après la Révolution. L’auteur y décrit les mœurs parisiennes de la fin du XVIIIe siècle, s’emportant souvent contre la société d’Ancien régime. Il ne souhaitait pas d’illustration.
Balthasar Anton Dunker, artiste suisse d’origine suédoise connu pour ses eaux-fortes et son travail d’illustration, entreprend, contre l’avis de Mercier et sans lui en parler, d’illustrer son Tableau de Paris. La suite de 96 planches de Dunker fût ainsi publiée sous l’adresse d’Yverdon, en 1785 et 1787, sous le titre de Tableau de Paris, ou explication de différentes figures, gravées à l’eau forte. L’édition de 1785 semble bien d’Yverdon, chez un librairie non identifié. L’édition de 1787 pourrait être de Félice à Yverdon toujours, ou de la société typographique de Berne qui aurait repris l’adresse d’Yverdon. Il existe aussi une édition en langue allemande de la même suite commentée, parue aux mêmes années, à l’adresse d’Yverdon. Mercier protestera contre ces illustrations qu’ils trouvent « plates » et « discordantes » dès qu’il en eut connaissance.
L’édition de 1791, indiquée à Lyon, semble identique à celle de 1787, sauf en ce qui concerne le titre. Celui-ci se veut moins directement lié au Tableau de Paris, dont il est pourtant issu, sans doute pour contourner la critique de l’auteur. Cela rend l’adresse de Lyon suspecte, bien que la date, post-révolutionnaire, ait rendu le contenu du livre moins dangereux pour les libraires français.
Achat auprès de la librairie Bonnefoi. Acquis avec le concours du Fonds régional de restauration et d’acquisition des bibliothèques (FRRAB). Juin 2022. A 522013.

Livres imprimés postérieurs à 1801

-  Alphonse Lemerre (éd.), Le livre des Sonnets. Dix dizaines de sonnets choisis, Paris : Alphonse Lemerre, 1874.
Exemplaire ayant appartenu à Antonin Duval. Relié par Lucien Magnin. Il contenait les lettres de J. Soulary à A. Duval (voir plus haut). Il contient 2 sonnets de J. Soulary.
Achat auprès des Bibliophiles avisés (Paris). Avril 2022. Rés B 514048.

-  Claude Farrère et Paul Chack, Combats et batailles sur mer, Paris : Flammarion, 1925.

-  Claude Farrère, Les Condamnés à mort, Paris : Flammarion, 1927.

-  Claude Farrère, Loti, Paris : Flammarion, 1930.
Les deux derniers volumes possèdent un envoi à Claude Couffon avec des précisions sur les dates d’écriture des différents textes. Une réclame pour Combats et batailles sur mer a été trouvée dans le volume. Une invitation à un hommage à Aurel et Alfred Mortier a été trouvé dans Loti. Ils ont été retirés et placés dans la collection d’ouvrages de villes.
Achat auprès de Gilles Couffon. Mars 2022. B 513126, Rés K 206395 et Rés K 206394. ODV B 15 pour la réclame et ODV C 13 pour l’invitation. En cours de traitement.

-  Fable/comptine animalière chinoise , République populaire de Chine : vers 1950.

-  Tchang Kouang-yu et Tchang-Tcheng-yu (ill.), Les Masques de l’Opéra de Pékin, Pékin : 1959.
Achat auprès de la librairie L’île enchantée. Novembre 2022. En attente de cotation.

-  75 premiers numéros de revues chinoises de la période républicaine.
Une partie de ces numéros complètent nos collections chinoises existantes (15 titres sont concernés). La période dite « républicaine » concerne la période entre la chute de l’Empire en 1912 et l’instauration du communisme en Chine continentale en 1949.
Achat auprès de la librairie Peking Man Bookshop « 北京人書店 » (Nyack, état de New York, USA). Octobre 2022. En cours d’intégration dans nos collections existantes et de cotation.

Estampes

-  Agostino Veneziano (ou Agostino di Musi), Psyché et ses nymphes au bain, vers 1535.
Cette planche manquait à la collection de la bibliothèque qui conserve par ailleurs différentes épreuves des 31 autres planches de cette suite sur la Fable de Psyché écrite par Apulée, qui comporte 32 planches au total.
Achat auprès de la Galerie Seydoux. Février 2022. I16MUS011092. En cours de traitement.

-  Jeanne Bardey, Rodin, vers 1520.
Portrait lithographié de Rodin par son ancienne élève : l’artiste lyonnaise Jeanne Bardey.
Achat auprès de la Galerie. Février 2022. F20BAR011093. En cours de traitement.

-  Marcel Roux (ill.), Cantique des cantiques, Paris : éd. de la Sirène, 1919.
Achat auprès de la librairie de l’amateur (Strasbourg). Mars 2022. Rés 168028.

Menus

-  18 menus de banquets ou dîners donnés par des institutions lyonnaises à l’occasion de divers événements.
Inauguration du monument Carnot – 4 novembre 1900
Visite des parlementaires anglais – 7 et 8 décembre 1903
Visite du président Armand Fallières – 18 mai 1907
En l’honneur d’Edouard Aynard et Auguste Isaac – 7 mai 1911
Visite du président Raymond Poincaré – 24 mai 1914
Visite du prédisent Gaston Doumergue – 7 mars 1926 (2 menus)
Visite des usines Poizat – 10 juin 1928
En l’honneur du président Edouard Herriot – 27 septembre 1931
XIIIe congrès national de la prud’homie – 21 septembre 1935
Comité régional des conseillers du commerce extérieur – 7 mars 1938
Journées interrégionales de l’intendance – 9 juillet 1939
Cinquantenaire de l’Union des agents du service V.B. – 14 juin 1953
Visite d’une délégation de Birmingham – 25 avril 1955
Congrès de la fédération internationale de la presse gastronomique – 20 septembre 1966
Visite de Nicolaé Ceausescu – 19 juin 1970
Festival of french cooking – fin des années 1950 ?
Achat auprès de Jean-Maurice Sacré. Juin 2022. ODV E 00033 à ODV E 050. Cliquer sur la cote pour avoir les cotes suivantes jusqu’à ODV E 00050.

-  Banquet offert au préfet Alapetite , Lyon : 1907
Achat auprès de la librairie Gasterea (Lausanne). Novembre 2022. ODV E 00051


Dons

Archives et bibliothèque d’Antonin Thiers (1872-1964)

Les archives de la famille Thiers et notamment de la maison de blanc Thiers ont été données aux archives municipales de Lyon en trois dons (11 octobre 2018, 30 juillet 2020 et 18 mai 2021), et sont conservées sous les cotes 316II/1 à 316II/12. Les 12 articles représentent 0,9ml. Un instrument de recherche a déjà été publié.
Le présent don documente davantage l’activité personnelle du seul Antonin Thiers et son intérêt pour la graphologie. Il est composé d’une petite collection de lettres autographes, d’un fonds composé de cahiers de travail, et d’une bibliothèque de documentation. Cet ensemble complète des collections liées aux débuts de la police scientifique (collections d’Alexandre Lacassagne, Jean Lacassagne et du Laboratoire de police scientifique fondé par Edmond Locard), qui ne sont encore que très partiellement traitées.

-  Ensemble de 143 cahiers manuscrits :
o 75 cahiers numérotés de 1 à 77 (manque les cahiers 55, 66 et 68, il y a deux numéros 74), contenant des analyses graphologiques (autographes collés et note d’Antonin Thiers) ;
o 28 cahiers indiqués « cahiers verts – résumés » contenant des notes de lecture d’Antonin Thiers ;
o 8 cahiers notés A à H et AA, contenant des analyses graphologique d’Antonin Thiers ;
o 2 cahiers notés « Psycho-pathologie » contenant des notes d’Antonin Thiers ;
o 22 cahiers sans indications, contenant des notes de lecture d’Antonin Thiers.
-  Une liasse de coupure de journaux ;
-  Une conférence d’Antonin Thiers, texte dactylographiée par Jean Denizet ;
-  39 feuillets volants contenant un texte manuscrit de la main d’Antonin Thiers ;
-  Un texte dactylographié intitulé « L’autographe et la vie » ;
-  13 volumes reliés en toile rouge, contenant des textes dactylographiés ou manuscrits, annotés par Antonin Thiers ;
-  Ensemble de 43 enveloppes, pochettes ou liasses contenant des séries de reproduction d’écriture de personnes célèbres ou connues d’Antonin Thiers, des portraits tirés de coupures de journaux. La pochette intitulée « Sarah Bernhardt » est la plus étoffée et contient plusieurs programmes de spectacles.
-  96 livres imprimés (dont 2 donnés en complément en décembre 2022).

Don de Jean Denizet. Mars 2022. En attente de traitement.

Livres imprimés

-  50 livres anciens issus de la bibliothèque du centre d’accueil de Valpré
La bibliothèque du centre d’accueil de Valpré appartient et est gérée par la congrégation des Augustins de l’Assomption. Travaillant à un important tri des collections anciennes et modernes, le bibliothécaire a déposé à la bibliothèque municipale de Lyon 16 volumes anciens dès 2021 et 34 en 2022. Le don est officialisé dans son ensemble par la congrégation par une convention signée le 17 mai 2022. Cet ensemble est composé de textes bibliques commentés, des œuvres de pères et docteurs de l’église et d’historiens antiques, dans des éditions savantes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.
Don des Augustins de l’Assomption. Avril 2022 (convention signée en mai 2022). En cours de traitement.
-  19 volumes de Cantiques et Noëls des XVIIIe et XIXe siècles complémentaires de la collection de Laurent Guillo
En 2021, la bibliothèque municipale a acheté la collection de Cantiques et Noëls de Laurent Guillo. Ce dernier vient de compléter cette collection de 19 nouveaux volumes, dont certains sont des recueils.
Don de Laurent Guillo. Septembre 2022. En cours de cotation.
-  Victor Hugo, Mes fils, Paris : Michel Lévy, 1874.
-  Jean Gaudon, D comme Descartes, Neuchatel : A la Baconnière, 1979.
-  Jean Gaudon, Une passion en Bavière, Paris : Grasset, 1980.
-  Victor Hugo, Lettres inédites à Juliette Drouet, Paris : 1992.
-  Jean Gaudon, Mozart : mascarade, Paris : Claude Blaizot, 2007.

Don d’Evelyn Blewer. Livres issus de la bibliothèque de Jean et Sheila Gaudon. Décembre 2021. Rés A 521086, Rés K 206082, A 008069, K 196131, K 165403.
-  Victor Hugo, Les Burgraves, Paris : E. Michaud, 1843.
Don d’Evelyn Blewer. Décembre 2021. Rés A 521089.
-  Chorus poetarum classicorum duplex sacrorum et profanorum , Lyon : chez Louis Muguet, 1616.
Don de Delphine Jouve. Avril 2022. A 522010.
-  Richard Felton Outcault, Buster Brown ses dernières aventures, Paris : Hachette, 1910.
-  Id., Buster Brown recommence, Paris : Hachette, 1912.
-  Id., Buster Brown est incorrigible, Paris : Hachette, 1912.
-  Id., Les dernières farces de Buster Brown, Paris : Hachette, 1928.

Don de Myriam Basset. Janvier 2022. Rés 168023. Rés 168024. Rés 168025. Rés 168026.
-  Feuillet tt1 d’un exemplaire des Edicts et ordonnances des roys de France depuis l’An 1226 , Lyon : à la Salemandre, vers 1570.
Don du musée de l’Imprimerie de la communication graphique. Mai 2022. 168027.
-  J.B. Rousseau, Œuvres lyriques, Paris : Dezobry et Magdeleine, 1852.
-  Recueil de psaumes et cantiques pour le culte des églises réformées de France, Nîmes : Peurot-Tinel, 1869.

Don de Jean-Daniel Candaux. Mars 2022. Candaux H 174 et Candaux H 175.
-  Antoine Idier (dir.), Dans les marges 30 ans du fonds Michel Chomarat à la BM de Lyon, Lyon : Mémoire active, 2022.
Exemplaire de tête 12/36 accompagné de trois bois signés de Scanreigh.
Don de Michel Chomarat. Septembre 2022. Rés K 206382.
-  Saint-Georges Bourguignon (livret) et Francisque Darcieux (musique), Le Prince Konosoff, Lyon : éd. Gloppe, sans date.
-  Saint-Georges Bourguignon (livret) et Francisque Darcieux (musique), Le concierge est musicien, Lyon : impr. J-B. Roudil.
-  Saint-Georges Bourguignon (livret) et Francisque Darcieux (musique), Sérapion, délégué, Lyon : éd. Gloppe, sans date.
-  Louis Deyrieux (livret) et Francisque Darcieux (musique), La chance de Colinet, Lyon : éd. Gloppe, sans date.
-  Jean Des Verrières, L’ermite du Sahara, Lyon : éd. Gloppe, impr. J-B. Roudil, sans date.
-  Louis Deyrieux et Jean Des Verrières (livret), Le Mystère des Lourdes, Lyon : éd. Gloppe, sans date.

Don d’Andrée Murat. Issues de la bibliothèque de Joseph Mazancieux, curé de Saint-Christo-en-Jarez. Mars 2022. En cours de traitement.

Manuscrits

-  Complément à la correspondance de William Kemp relative à ses recherches sur l’histoire du livre .
Don de William Kemp. Mars, avril, juin et août 2022. Intégré à la cote Ms 7812 qui contient déjà une partie de sa correspondance. En attente de traitement.
-  Album photographique offert à Jean-Louis Rocher lors de son départ à la retraite par les Amis des bibliothèques de Lyon , 1992.
La plupart des photographies ont été réalisées par Didier Nicole.
Don d’Yvette Weber. Octobre 2022. Ms 7838. En cours de traitement.
-  Lettre de Léon Vallas à Édouard Commette , 29 septembre 1927.
Lettre autographe signée.
Don de Paul André Richard. Janvier 2022. Ms 7829.