La description des collections

La description des collections constitue une mission essentielle des bibliothèques, qui permet aux lecteurs et chercheurs d’identifier les documents, de les localiser et d’y accéder.

Pour permettre à toute personne intéressée d’accéder aux collections anciennes de la bibliothèque, il est indispensable de les répertorier dans nos catalogues : catalogue des imprimés, catalogue des manuscrits et des archives et bases spécialisées pour les estampes, les affiches… consultables dans numelyo.
Pour chaque type de document, les équipes de la bibliothèque suivent des normes précises qui permettent à nos catalogues d’être partie prenante de catalogues collectifs nationaux et internationaux : le catalogue collectif de France (CCFr) et, en son sein, le catalogue général des manuscrits, le catalogue international des incunables Incunabula Short Title Catalogue (ISTC), le catalogue international du livre ancien Heritage of the Printed Book Database (HPB), Worldcat, pour l’ensemble des collections imprimées, ainsi que le catalogue des livres rares et collections spéciales de la Bibliothèque nationale de Taiwan et l’OPAC virtuel européen pour les études chinoises (EVOCS) pour le Fonds chinois de la BmL.

Si nous nous efforçons avant tout de cataloguer la totalité des collections, imprimées, manuscrites ou iconographiques, dans un délai raisonnable, le catalogage de documents anciens peut impliquer certaines recherches, parfois longues – notamment pour établir l’auteur ou l’édition d’un titre. La précision des catalogues permet ensuite à nos lecteurs de gagner un temps précieux dans leurs recherches. Elle nous permet également de bien connaître nos collections et de les partager avec vous.

Enfin, à l’occasion de ce travail de catalogage, nous travaillons depuis des années à relever les traces de la vie des livres anciens : ex-libris permettant d’établir leurs anciens possesseurs, traces de lecture ou annotations, mentions de prix… Tous ces éléments, qui alimentent la base provenance rendent possibles des travaux sur l’histoire des bibliothèques et de la lecture qui n’étaient pas envisageables il y a une vingtaine d’années, faute de données sur la circulation des exemplaires. C’est à ce titre que la BmL est associée aux travaux du Centre Gabriel Naudé.