Explorer les collections

Nos collections patrimoniales couvrent l’ensemble des champs du savoir. Elles rassemblent des documents d’une grande diversité, par leur nature (imprimés, manuscrits, photographies…) comme par leur date de production (de la période mérovingienne à nos jours).

Pierre Combet-Descombes

Archives peintres et illustrateurs , Inventaires d’archives

Pierre Combet-Descombes fut un artiste aux multiples facettes réalisant un travail plutôt expressionniste, toujours nourri de l’observation de la réalité. Homme autodidacte, indépendant et authentique, son caractère fort transparaît vivement dans son vaste œuvre, reflétant un anticonformisme certain.

Le fonds Pierre Combet-Descombes s’avère extrêmement riche en œuvres et en documents de la main de l’artiste. Il contient notamment de nombreuses créations inédites telles que des monotypes, des aquarelles, des pastels, des dessins à l’encre de chine ou à la mine de plomb, des huiles sur carton. Il s’y trouve plusieurs exemplaires d’ouvrages illustrés, maints programmes et documents éphémères.

A cela s’ajoute une abondante documentation constituée de notes manuscrites, désignant souvent des petits bouts de papiers sur lesquels Combet-Descombes griffonnait ses remarques, ses observations, ses croquis, dénommés à juste titre "idées", qu’il conservait dans son atelier et parfois regroupait dans des chemises en vue de projets futurs ou de travaux en cours de réalisation.

Les plaquettes, les catalogues d’exposition, les coupures de presse, les affiches précieusement conservés par l’artiste-peintre témoignent de ses intérêts propres, et fournissent d’autre part, autant d’indices sur la vie culturelle à Lyon, que complète une correspondance entretenue avec des personnalités de l’époque (M. Audin, E. Trillat, G.-A. Tresch, A. Falgairolle, A. Kohn, L. Emery, V. Curnier entre autres).

Parmi ses papiers personnels, figurent des lettres échangées avec sa compagne Henriette Morel, quelques photographies, ses carnets de compte et autres papiers administratifs, permettant au chercheur de se glisser de manière plus intime dans la vie de l’artiste.

Contact : Fonds ancien