Cornelis Cort, Tombeau de Julien de Médicis, 1570, burin

Cornelis Cort, réputé pour les reproductions des grands maîtres et graveur attitré du peintre Titien, fait partie des artistes fascinés par la chapelle Médicis de Florence. Il réalise en 1570 une suite de quatre estampes qui veut fournir un « souvenir » précis du lieu, du décor architectural jusqu’au moindre détail des sculptures ; les légendes donnent même une clé de lecture des statues des ducs : Laurent représente la pensée et Julien la vigilance.

Bibliothèque municipale de Lyon (N16COR002802)

Toute reproduction est interdite sans l'autorisation de la Bibliothèque municipale de Lyon