Anonyme, Le châtiment de Tityos, vers 1545, burin.

Le géant Tityos, fils de Zeus, est puni après avoir menacé de violence Latone, maîtresse de son père. Jeté dans les enfers, deux vautours vont lui ronger éternellement le foie. Le Châtiment de Tityos, associé par Michel-Ange à l’Enlèvement de Ganymède, fait partie des dessins d’hommage à Tommaso de’ Cavalieri. Ces œuvres symbolisent l’opposition entre l’amour joyeux (Ganymède) et l’amour douloureux (Tityos) ; la peine est ici infligée par un aigle. Le graveur a enrichi le dessin avec des ruines, motif apprécié par un public collectionneur d’images imprimées.

Bibliothèque municipale de Lyon, fonds Ecole nationale des Beaux-Arts de Lyon (ENBAL021f27)

Toute reproduction est interdite sans l'autorisation de la Bibliothèque municipale de Lyon