Retour à la page d'accueil

1961
Naissance le 6 Février à St. Maur, en France, de Clément Agoudjian et d’Ankiné Arydjian ouvriers dans le textile. Sa première approche vers ses racines se fera par la danse arménienne dès l’age de 5 ans. La danse l’accompagne jusqu’à ce jour.

1985
Voyage aux Etat-Unis et au Brésil.

1987
Découverte de la photographie aux USA en travaillant dans un labo photo pour se payer son billet de retour vers la France.

1989
A la suite du tremblement de terre en Arménie, il part pour un an avec une ONG comme logisticien et interprète. Il commence ses premières images quand son travail d’aide humanitaire le lui permet.

1990
De retour en France publication de son premier livre par les Editions Parenthèses, sur son expérience en Arménie : Le Feu sous la Glace.

1991
Débute un reportage sur la misère et contacte très vite, les Restos du Cœur pour compléter son travail au sein d’une structure humanitaire.

1992-2003
Obtient son diplôme de Photographe. Travail Parallèlement dans un laboratoire Photographique professionnel ou il devient un spécialiste en développement des films et en tirage argentique noir et blanc.

1992
Rencontre Robert Doisneau qui l’aidera à mettre en forme son deuxième livre édité par Calmann-Levy : Portraits des Restos du Cœur. Il expose au Tapis Rouge pour le lancement de son livre. Il rentre à l’agence Rapho sous l’impulsion de Robert Doisneau.

1993
Reportage en Arménie sous le blocus exercé par l’Azerbaïdjan.

1996
Reportage dans la région arménienne du Djavaghk en Géorgie et dans la république autoproclamée du Karabakh. Commande par les Editions Parenthèses d’un reportage sur Istanbul pour la publication de son troisième livre : Istanbul peut-être, chez Parenthèses.

1997-2006
Reportage annuel en coulisse des artistes pendant l’enregistrement des spectacles des Enfoirés, au profit des Restos du Coeur initié par Coluche. A cette occasion un album de ses images est édité à très faible tirage après chaque événement et offert aux artistes.

1999
Un des Lauréat du prix Oscar Barnack. Exposition sur le toit de la Grande Arche de la Défense et publication de son quatrième livre regroupant 10 années de reportage sur l’Arménie et les arméniens du Caucase : Rêves Fragiles, chez Actes Sud.

1999-2006
Débute son projet sur l’histoire des Arméniens aux Moyen-Orient par Jerusalem. Il poursuit par le Liban, la Syrie, L’Arménie, L’Anatolie, L’Asie Mineure, L’Irak pendant la guerre et L’Iran.

2003
Il se consacre entièrement à son projet et crée son laboratoire photographique qu’il appelle Papier d’Armonie.

2005
De nombreuses parutions sur son travail dans la presse nationale et internationale. Exposition à l’inauguration du premier centre Européen du Patrimoine Arménien à Valence.

2006
Exposition à la Maison Robert Doisneau ainsi qu’à la Bibliothèque municipale de Lyon.

haut