Conditions de vie des femmes
et mobilisations féministes

du 5 octobre au 31 décembre 2021

Dans les bibliothèques de Lyon et les
bibliothèques partenaires de la Métropole

Conditions de vie des femmes
et mobilisations féministes

du 5 octobre au 31 décembre 2021

Dans les bibliothèques de Lyon et les
bibliothèques partenaires de la Métropole

Conditions de vie des femmes et mobilisations féministes

du 5 octobre au 31 décembre 2021

Dans les bibliothèques de Lyon et les bibliothèques partenaires de la Métropole

A la femme, le foyer

Avec la révolution industrielle, le travail sort définitivement de la sphère privée pour s’établir dans les ateliers et les usines. La structure moderne de la famille se met progressivement en place, en lien avec ces évolutions. Tandis qu’il revient aux hommes d’apporter des ressources financières, les femmes sont généralement confinées dans l’espace privé. Éventuellement salariées, le travail domestique et reproductif leur incombe toujours.
Cette « division sexuelle du travail » (selon une formule reprise et développée par la sociologue Danièle Kergoat) est alors légitimée par des discours qui assignent les femmes et les hommes à leurs fonctions respectives. L’image des femmes se consacrant entièrement au foyer et à la maternité est valorisée et largement diffusée. Au 20e siècle, la publicité et plus généralement les médias s’emparent de cette représentation idéalisée de la femme ménagère à des fins mercantiles.


Les vierges sages assises devant une cheminée

Le motif iconographique des vierges sages et des vierges folles prend sa source dans une parabole biblique. Abraham Bosse s’en empare et la déplace au 17e siècle pour une suite gravée de sept planches dans laquelle il oppose la frivolité des unes à la vertu des autres. Les inscriptions ne laissent aucun doute sur la visée moralisatrice des œuvres, dans un contexte de polémique sur la place des femmes dans la société.

Les vierges sages assises devant une cheminée
Les vierges sages assises devant une cheminée
plus d'infos sur numelyo

Abraham BOSSE (1602-1676)
Les vierges sages assises devant une cheminée
Vers 1635
Eau-forte ; 255 x 325 mm
Lyon, bibliothèque municipale, F17BOS004320


Les pétroleuses

Au 19e siècle, la présence des femmes dans l’espace public ne va pas de soi, surtout lorsqu’elles se mêlent de politique et de luttes sociales. Les femmes ont pourtant joué un rôle fondamental dans la Commune de Paris (1871). Pour les dénigrer, la presse d’opposition versaillaise n’hésite pas à représenter les communardes en sauvages « pétroleuses » : pyromanes aux traits déformés, entre la bête et la sorcière.

André BELLOQUET (1830-1873)
Sans titre [Les pétroleuses], vers 1871
Aquarelle sur papier
Saint Denis, musée d’Art et d’Histoire Paul Éluard
[reproduction d’après le cliché I. Andréani]


Les français peints par eux-mêmes

Les Français peints par eux-mêmes
Les Français peints par eux-mêmes
plus d'infos sur numelyo

Les français peints par eux-mêmes
Paris : L. Curmer, 1840, in-4
Livre 3, Mathurin-Joseph Brisset (1792-1856),
« La ménagère parisienne », p. 17
Lyon, bibliothèque municipale, SJ B 577/61


Le livre de la ménagère

Felix URBAIN-DUBOIS (1818-1901), Le livre de la ménagère : ou petite encyclopédie de la famille : tenue et bien-être du foyer, alimentation du bébé et de l'enfant, conseils aux mères, recettes simples et économiques de cuisine, entremets.., 1926 {JPEG}

Felix URBAIN-DUBOIS (1818-1901)
Le livre de la ménagère : ou petite encyclopédie de la famille : tenue et bien-être du foyer, alimentation du bébé et de l’enfant, conseils aux mères, recettes simples et économiques de cuisine, entremets.., 1926, réédition,
Paris : Agnès Vienot éditions, DL 2012
Lyon, bibliothèque municipale


Maintenant un jeu, plus tard une mission

Équipe Alain-Fournier (1940-1944)
Maintenant un jeu, plus tard, une mission
Lyon : Imprimeries réunies, 1944
Lithographie, 79 x 57 cm
Lyon, bibliothèque municipale, AffM0256


Que ta maison soit la plus belle

La Troisième République ne s’était guère montrée audacieuse en matière d’émancipation féminine, malgré l’émergence d’un féminisme militant et revendicatif mené par des personnalités comme Hubertine Auclert (1848-1914), fondant en 1877 le Droit des femmes, groupe suffragiste, ainsi que quelques gestes timides mais néanmoins symboliques comme l’entrée de trois femmes dans le gouvernement de Front populaire de Léon Blum en 1936. Après la défaite militaire de juin 1940 et la chute de la République, le nouvel État français dirigé par le maréchal Pétain confirme l’assignation de la femme à un rôle traditionnel. Relevant d’un « éternel féminin » assumé, cette vision est largement inspirée de la pensée de Marthe Borély (1880-1955), théoricienne du contre-féminisme, défendant le retour à une division sexuée du travail et des devoirs : la maternité doit être le « patriotisme des femmes », et les prérogatives politiques, entre autres, laissées aux hommes. Portées avant-guerre par les ligues féminines antidreyfusardes et la mouvance féministe chrétienne, ces valeurs s’expriment dans une série d’affiches imprimées en 1944 pour servir l’idéologie du régime de Vichy. Cette lithographie due à l’équipe lyonnaise « Alain-Fournier », insiste sur le rôle avant tout domestique de la femme, pierre angulaire de sa mission au sein de la société. Cantonnée aux tâches du foyer, elle doit se garder de se mêler aux affaires de la cité. S’il peut être considéré comme flatteur ou stimulant, le ton employé dans le titre de l’affiche est aussi celui de l’injonction. Quant à la fillette représentée, si ces traits et formes sont bien ceux d’une enfant, la coupe de cheveux évoque davantage celle d’une femme. Le message ne souffre aucune ambiguïté : la fillette docile d’aujourd’hui sera la femme résignée de demain.


plus d'infos sur numelyo

Équipe Alain-Fournier (1940-1944)
Que ta maison soit la plus belle
Lyon : Imprimeries réunies, 1944
80 x 61 cm
Lyon, bibliothèque municipale, AffM0253


La femme mystifiée

Betty FRIEDAN (1921-2006), trad. Yvette ROUDY, La femme mystifiée, Genève : Editions Gonthier, 1964, Lyon, Bibliothèque municipale {JPEG}

Betty FRIEDAN (1921-2006), trad. Yvette ROUDY
La femme mystifiée
Genève : Editions Gonthier, 1964
Lyon, bibliothèque municipale


Bell hooks

L’essai emblématique de la “seconde vague” féministe aux États-Unis, c’est La femme mystifiée de Betty Friedan paru en 1963. Elle critique l’image omniprésente de la femme asservie au foyer et les injonctions qui pèsent sur elle. Une vingtaine d’années plus tard, la militante afroféministe bell hooks dénoncera dans son ouvrage De la marge au centre l’étroitesse du prisme adopté alors par Friedan. Selon hooks, celle-ci ignore la réalité quotidienne que vit la plupart des femmes noires, obligées de cumuler travail salarié et travail domestique, et prend à tort l’expérience des femmes blanches de classe moyenne comme modèle pour analyser la condition des femmes américaines.

bell hooks, De la marge au centre : théorie féministe, Paris : Cambourakis, coll. « Sorcières », 2017 {JPEG}

bell hooks
De la marge au centre : théorie féministe
Paris : Cambourakis, coll. « Sorcières », 2017


Faire ses achats

Raymonde Arcier s’empare du travail artisanal, de la couture au tricotage, en employant des matériaux aussi divers que le textile au fil de fer, en écho aux outils de la ménagère, pour “rendre visible le travail invisible des femmes”.

Raymonde ARCIER, Faire ses achats. {JPEG}

Raymonde ARCIER
Faire ses achats, 1971
Nylon, 1m50,
Prêt de l’artiste.


Womanhouse

Ce documentaire historique présente ce qui fut à l’époque une performance artistique féministe en rupture avec les approches académiques. En 1972, sous la direction de Miriam Shapiro et de Judy Chicago, 24 femmes investirent une maison de leurs créations, installations et performances, dans le but de déconstruire les conventions.

Johanna DEMETRAKAS
Womanhouse, 1974
Vidéo, 47’
Paris, Le peuple qui manque éditions


Contre la surexploitation des femmes

Photo non libre de droit : Voir sur le site : https://www.lelivrescolaire.fr

Groupe femmes (Martigues)
Contre la surexploitation des femmes : éducation sans discrimination, pour une maternité décidée librement : socialisation du travail domestique, non à la discrimination au travail : à travail égal, salaire égal, vers 1977
Affiche : impression photomécanique, monochrome vert
Paris, ville de Paris, bibliothèque Marguerite Durand

Lire la suite "Le travail"