AIRS DU TEMPS
Édouard Herriot et la vie musicale à Lyon (1905-1957)

Le Nouvel Alcazar

Adresse

Au 220 avenue de Saxe/35 rue Moncey

Dates

1892 -1941

Capacité approximative

3500 places (chiffres donnés pour le cirque Rancy)
Genres musicaux représentés dans ce lieu : cirque, concerts, bals, music-hall, salle de réunion.

Histoire du lieu

Il y eut plusieurs Alcazar à Lyon :

- Celui des Brotteaux, à l’angle de la rue Vendôme et de la rue Sully, qui fut démoli en 1877 pour permettre la construction de l’Eglise de la Rédemption ; il s’agit d’une transformation du théâtre du Colisée qui avait été construit en 1844 : l’architecte Exbrayat donne à l’Alcazar un style mauresque : c’est une immense rotonde de 55 m de diamètre, un chef d’œuvre de charpente en bois ; M. Cormoz en est le gérant. L’Alcazar organise des bals, dont certains au profit d’œuvres charitables. L’Alcazar veut également programmer des concerts populaires, dont l’objectif est de démocratiser la grande musique, mais le succès en est très mesuré. Les organisateurs incriminent l’éloignement de l’Alcazar du centre de Lyon et abandonnent l’Alcazar pour le Casino de la rue Impériale. Théodore Rancy installe son cirque à l’Alcazar en 1873, avant d’acheter en 1882 la salle du 220 de l’avenue de Saxe, où s’installera le Nouvel Alcazar. En 1877, l’Alcazar des Brotteaux disparait en tant que café-concert, accueillant les patineurs, devenant le Skating Rink de Lyon.

- En 1878, un nouvel Alcazar ouvre au 34 rue de Sèze, à l’emplacement de l’ancienne Rotonde.

- En 1892, le troisième et Nouvel Alcazar s’installe dans les anciens locaux en bois du cirque Rancy, 220 avenue de Saxe/35 rue Moncey. Le Nouvel Alcazar propose des concerts, bals… et une première séance de cinéma en 1901, synchronisée avec un phonographe : de petits films dont les vedettes sont Sarah Bernardt, Coquelin ainé, le ténor Castera. En 1905, le Nouvel Alcazar accueille le premier spectacle cinématographique avec la tournée de l’Impérator Cinématographe. On y aurait donné des bals sous la direction du chef d’orchestre Antony Lamothe (1818-1912). Le Nouvel Alcazar est dirigé par M. Barriquand de 1908-1909 puis par la Veuve Barriquand de 1912 à 1914. Il devient le Music-Hall Oger en 1918. La salle est démolie en 1941.

Le samedi 2 février 1907, Edouard Herriot y présente son « programme municipal ».