AIRS DU TEMPS
Édouard Herriot et la vie musicale à Lyon (1905-1957)

Le Théâtre de la Cigale

Adresse

60 avenue de Saxe, Lyon 3e

Dates

De 1925 à ce jour

Capacité approximative

1086 places en 1925, puis 371 places en 2001
Genres musicaux représentés dans ce lieu : opérette, revue, music-hall, bal, concerts

Personnalités liées à ce lieu

Grand succès de l’opérette d’Henri Goublier, La demoiselle des PTT en 1928. Louis-Elie Périgot-Fouquier, le comédien qui incarna la Mère Cottivet et écrivit ses spectacles, dirigea cette salle en 1929.

Histoire du lieu

Au 60 du cours Lafayette (ancien numéro : 144), on trouve en 1913 un baraquement en bois avec un cinéma créé par Jules Melchior Pinard, qui porte le nom du… Melkior.

En 1925, à cet emplacement, l’architecte Vallet construit un petit théâtre qui prend le nom de Cigale. Le théâtre programme des manifestations musicales et assez tôt des séances de cinéma.

La salle ferme en 1964 et devient une salle municipale en 1969. Elle fait l’objet de travaux de réhabilitation, à plusieurs reprises, entre 1988 et 1994. En 2001, la salle est cédée à Jacqueline Bœuf pour qu’elle y installe son Théâtre Tête d’Or. En échange d’un bail emphythéotique de 52 ans, sans loyer pendant 20 ans, Jacqueline Bœuf réalise les travaux qui rendront le Théâtre Tête d’Or opérationnel. Jacqueline Bœuf est décédée le 3 mai 2017.

L’histoire du Théâtre de la Cigale mérite d’être mentionnée, car à rebours de celle de tous les autres cafés-concerts lyonnais, qui ont disparu.