A propos de l’exposition

Né en 1865, Girrane était un journaliste dessinateur, travaillant au Progrès Illustré autour de 1900. Habitant depuis son enfance au bout du Cours Lafayette, à deux pas des Cordeliers, il a notamment parcouru tout l’Est du Rhône, du Sud au Nord de Lyon, ce qui permet de retracer un « quotidien lyonnais », au travers de sa vie.

Piéton, il découvre l’arrivée de la voiture le long de ces quais du Rhône où il avait fait la fête avec les étudiants. C’est durant ces festivités qu’auront lieu des rencontres le conduisant à devenir un journaliste spécialisé dans les chroniques judiciaires, les évènements politiques et urbains, la publicité ou les évènements sportifs. La fin du Progrès Illustré en 1905 l’amène à se reconvertir. Réinvestissant « le théâtre », lieu de ses anciennes fêtes étudiantes, il crée un système de changement de décor, révélateur de la façon dont il composait les espaces de ses dessins.

Girrane décède en 1922, alors que ce système est en cours d’installation au Grand théâtre de Lyon (aujourd’hui Opéra de Lyon). Au-delà de son rôle de témoin du « quotidien lyonnais » tout au long de l’année, en réaction à la photographie et au cinéma naissant, Girrane aura pensé une façon de dessiner immersive, en jouant sur des « fausses perspectives », avec des effets théâtraux justement... Ses « scènes lyonnaises » sont des décors où il place ses figures, au service des récits qu’il nous offre ainsi.

Commissaire scientifique : Yannis Cosmas, auteur de Panthéon lyonnais, paru en 2012
Commissaire de l’exposition virtuelle : Philippe Rassaert, Documentation régionale