Impressions premières
La page en révolution de Gutenberg à 1530

Figures et tableaux

51. Léopold d’Autriche (XIIIe siècle)

Compilatio Leupoldi ducatus Austrie filii de astrorum scientia decem continens actatus
[Augsbourg] : Enhard Ratdolt, 1489
In-quarto de 110 feuillets non chiffrés

JPEG - 115.2 ko
BML, Rés Inc 314, f. b5v-b6r

Il s’agit ici de la première impression de la Compilatio de astrorum scientia écrite peu après 1278 par l’astronome Léopold d’Autriche. S’appuyant sur les théories de la science hellénistique et arabe, l’ouvrage se présente comme une synthèse des savoirs astronomiques et astrologiques. Les nombreuses illustrations et figures qu’il contient renforcent son caractère pédagogique. La double page exposée appartient au livre 2 qui est consacré aux mouvements des corps célestes. Le schéma à gauche explique ainsi le phénomène des éclipses solaires et lunaires. Le texte qui lui est associé apparaît sur la page de droite, le développement placé en haut à gauche se rapportant à une figure imprimée sur la page précédente. Cette disposition, fréquente dans l’ouvrage, ne facilite pas la mise en relation des textes et des figures. Dans les premiers livres imprimés, la page est rarement pensée comme une unité de sens : elle constitue, avant tout, un espace destiné à accueillir un flux d’informations aussi constant que possible.


52. Euclide (323-285 av. J.-C.), Damascius le Diadoque (Ve-VIe siècle) (auteur supposé du XVe Élément), Hypsiclès (auteur du XIVe Élément)

Euclidis… Geometricorum eleme[n]torum libri xv. Campani Galli… co[m]mentariorum… Theonnis Alexandrini Bartholomaeo Zamberto Veneto… commentariorum libri xiii. Hypsiclis Alexa[n]drinus… Bartholomae Zamberto Veneto interprete, comme[n]tariotum libri ii. [Eléments de géométrie]
Traduction de Campanus de Novare († 1296), Théon d’Alexandrie (vers 335-vers 405) et Bartolomeo Zamberti (né en 1473) ; édition scientifique par Jacques Lefèvre d’Étaples (vers 1450-1536)
Paris : Henri I Estienne, 1516
In-folio de 261 feuillets

JPEG - 205.9 ko
BML, 107466, 47v-48r

Les Éléments d’Euclide, le plus célèbre des mathématiciens grecs de l’Antiquité, ont fortement marqué l’histoire des mathématiques et ont eu une influence considérable sur leur enseignement. Dans cette édition de 1516, ouverte à la jonction des livres 3 et 4, rigueur scientifique et soin apporté à la mise en page convergent pour offrir au lecteur un ouvrage de grande qualité. On remarquera notamment le jeu sur la taille des caractères pour différencier l’énoncé des propositions mathématiques de leur démonstration. Imprimées en marge, les figures géométriques sont mises en relation directe avec le texte. Afin d’assurer un confort de lecture optimal, celles-ci sont même reproduites deux fois lorsque la démonstration à laquelle elles se rattachent se situe à cheval sur deux pages. On le constate ici pour la figure associée à la proposition 37 qui apparaît, une première fois, en bas de la page de gauche et, une seconde fois, en haut de la page suivante.


53. Regiomontanus, Johannes (1436-1476)

Opus Almanach… ad annos xviii
Augsbourg : Erhard Ratdolt, 1488
In-quarto de 262 feuillets non chiffrés

JPEG - 102.9 ko
BML, Rés Inc 363
(feuillets correspondant au mois d’octobre de l’année 1492)

Publiées pour la première fois en 1474, les Ephémérides de l’astronome et mathématicien allemand Johann Müller, dit Regiomontanus, furent régulièrement rééditées jusqu’à la fin du XVe siècle. L’ouvrage, qui se présente sous la forme d’une succession de tableaux, indique les dates des éclipses et détermine, jour par jour, la position des astres dans le ciel (ici, sur la page de gauche) et leur aspect (page de droite). Cette édition de 1488 donne des prévisions pour les années 1489 à 1506. La double page exposée présente la "carte du ciel" pour octobre 1492, mois durant lequel Christophe Colomb (vers 1450-1506) atteignit les côtes des Bahamas. Le célèbre navigateur s’appuya sur les Ephémérides de Regiomontanus pour calculer les longitudes du Nouveau Monde.


54. Waldseemüller, Martin († 1520)

Cosmographiae introductio cum quibusdam geometriae ac astronomiae principiis ad eamdem necessariis. Insuper quatuor Americi Vespucii nauigationes…
Édition scientifique par Ludovicus Boulonger
[Lyon] : Jean de la Place, [vers 1517]
In-quarto de 34 feuillets non chiffrés

JPEG - 127.2 ko
BML, Rés 357275, f. D5v-D6r

Initialement publiée en 1507, la Cosmographiae introductio du cartographe Martin Waldseemüller était associée à deux documents qu’elle avait vocation à expliquer : un planisphère et un globe des fuseaux terrestres, sur lesquels était représenté, pour la première fois, le continent américain. C’est dans ce livret qu’est également proposée, pour la première fois, la dénomination d’Amérique (America) pour désigner le Nouveau Monde, en référence au navigateur Amerigo Vespucci (1454-1512) dont les récits de voyage sont publiés à la suite de l’Introductio. Celle-ci fournit de nombreux éléments de géographie. Le tableau figurant sur la page de gauche indique ainsi la distance entre deux degrés de longitude en fonction de la latitude. Au niveau de l’équateur et jusqu’au 12e parallèle, par exemple, l’écart entre deux degrés de longitude correspond à 60 milles italiques et à 15 milles germaniques (environ 110 km).
Les lignes 4 et 5 de la page de gauche ainsi que le tableau ont été composés en caractères gothiques. Cela s’explique par la présence de fractions qui nécessitaient l’emploi de caractères d’un corps supérieur aux lettres romaines utilisées dans le reste du texte. Pour composer les lignes où elles figuraient, l’imprimeur dut recourir à des caractères typographiques de taille identique, qu’il ne possédait visiblement qu’en gothique.


55. Ptolémée, Claude (vers 100-vers 170)

Geographiae Claudii Ptolemaei…
Traduction par Jacopo D’Angelo (vers 1360-vers 1410), édition scientifique par Marco da Benevento et Giovanni Cotta (1480-1510)
Rome : Bernardino de Vitali, 1508
In-folio de 108 feuillets non chiffrés, 64 feuillets non chiffrés (comprenant 32 cartes à double page) et 20 feuillets non chiffrés

JPEG - 289.8 ko
BML, Rés 22073, K3v-K4r

La Géographie composée par Ptolémée, astronome, astrologue et mathématicien grec du IIe siècle, a été éditée à de multiples reprises au cours des XVe et XVIe siècles. L’ouvrage consiste, pour une large part, en un catalogue de lieux accompagnés de leurs coordonnées géographiques (notamment la longitude et la latitude en degrés). Celles-ci sont soigneusement disposées en colonnes. La page de gauche marque le passage entre le livre consacré à l’Afrique et celui qui traite de l’Asie. Dans la partie dédiée à l’Ionie, en bas de la page de droite, on relève notamment les villes de Smyrne et d’Ephèse.

Contact

Bibliothèque municipale de Lyon
30 boulevard Vivier-Merle
69431 Lyon Cedex 03
Téléphone 04 78 62 18 00
bm@bm-lyon.fr