JACQUELINE SALMON

Programme pédagogique

Ateliers scolaires

Dans le cadre de l’exposition Le Silo : Totem et racine , septembre-décembre 2019, un parcours d’éducation artistique et culturel fut proposé à des classes du Rhône, autour du thème de la photographie, de l’architecture, ou des postures corporelles.

L’objectif était de développer la sensibilité des publics scolaires à l’image : d’une part, savoir conceptualiser, réaliser, lire, décrire et interpréter une photographie. D’autre part, rencontrer et échanger avec une artiste autour de son métier et de son parcours.

Le programme s’articulait autour d’une visite de l’exposition photographique à la bibliothèque de la Part Dieu et d’un ou plusieurs ateliers pratiques animés dans un second temps par la photographe au sein de l’établissement scolaire au premier semestre 2020.

Les élèves de chaque classe étaient invité à réaliser des œuvres autour d’une de ces 3 thématiques proposées par la photographe : le lecteur et le photographe ; les archives de notre temps ; rêver la bibliothèque ou son collège .

L’interruption des activités culturelles due à la crise sanitaire n’a malheureusement pas permis à toutes les classes participantes de réaliser les ateliers prévus. Néanmoins certaines classes ont eu la chance de pouvoir mener à bien les ateliers et aboutir à un résultat, leurs créations, que la photographe a le plaisir, aujourd’hui, de vous montrer.
D’autres classes viendront, sans doute à partir de la rentrée de septembre, ajouter leurs créations dès lors que la programmation des ateliers sera à nouveau rendue possible.

Voir également la bibliographie en lien avec les ateliers.


Réalisations d’élèves


Atelier "Rêver son collège"

Collège Dargent, Classe de 6e de madame Spéry

Rêver son collège. Collège Dargent, Classe de 6e de madame Spéry {JPEG}« Lorsque je suis arrivée dans la classe les élèves avaient déjà réalisé leurs photographies avec leur professeur. Elles m’avaient été envoyées, j’en avais sélectionné plusieurs par élèves et je les avait tirées. Nous les avons disposées sur une très longue table pour les regarder toutes ensemble et oublier quels étaient leurs auteurs.
Il fallait en choisir une pour en dessiner le hors champ. Certaines ont été choisies deux fois, d’autres pas du tout. Le choix des élèves a d’abord été pour moi une énigme. Les élèves ont choisi les photographies qui allaient leur permettre de développer leurs idées.
Ils se sont regroupés ensuite par affinité autour d’une image, mais avec la nécessité de composer entre deux idées, deux styles pour réaliser une œuvre co-signée.
Ce n’est qu’ensuite qu’ils ont travaillé avec leur professeur sur de courts poèmes en forme de haïku. C’est alors que j’ai compris ce qui avait motivé leurs choix. »

Jacqueline Salmon


La prison
Les poissons de feu
Enfermés dans une prison
Imbibés d’eau bleue
Chloé

Rêver son collège. Collège Dargent, Classe de 6e de madame Spéry {JPEG}