Lyon, capitale du rock 1978-1983

Exposition Bibliothèque Part-Dieu du 14 mai au 21 septembre 2019

À propos de l’exposition

L’ambition de l’exposition « Lyon, Capitale du rock 1978-1983 », organisée par la Bibliothèque municipale de Lyon, est de faire (re)découvrir l’effervescence « Do it Yourself » de cette époque en dévoilant les lieux, les groupes, les radios pirates puis libres, dans un contexte politique et social hostile, fait d’interdictions et de défiances. De redonner la parole et rendre hommage aux témoins et acteurs de l’époque qui ont contribué à réunir plus de 1 500 pièces parmi lesquelles une sélection, difficile, enrichira les collections de la Bibliothèque municipale de Lyon pour cette exposition, qui sera basée sur le riche travail photographique (et largement inédit) réalisé par Jean-Paul Bajard, à la fois acteur et photographe de cette histoire. De mettre en avant, par des concerts, des projections, des rencontres une filiation évidente entre ces pionniers punk, new wave ou rock et une scène actuelle florissante.

Lyon, capitale du rock 1973-1983, ou quand l’underground construisait l’avenir musical de la ville.

Exposition proposée par la Bibliothèque municipale de Lyon, Département Musique dans le cadre du programme 40 de musiques actuelles de la Ville de Lyon et en partenariat avec les Nuits de Fourvière, avec le soutien de l’Ina, de la Sacem et de Camps de base production.

Commissaires de l’exposition : Juliette Abric, Benoît Galichet et Cyrille Michaud en collaboration avec Céline Boullet

Jean-Paul Bajard est né le 9 octobre 1956 à St Pourçain-sur-Sioule. Après un apprentissage de photographe, il travaille 10 ans dans un studio puis collabore au quotidien Lyon-Libération de 1986 à 1989. Co-fondateur de l’agence Editing (agence de presse photographique dont le siège social était à Villeurbanne, puis à Lyon) en 1986, il travaille pour la presse nationale (Libération, Le Monde, l’Express, le Nouvel Observateur, l’Evénement du jeudi, le Figaro Magazine, Télérama) et internationale (New-York Times, Time Magazine, Newsweek, der Spiegel, Focus, the Independent) sur des reportages qui l’emmènent en Roumanie, Algérie, Yougoslavie (son travail sur l’éclatement du pays sera exposé aux rencontres d’Arles), Tanzanie, Nicaragua ou Équateur jusqu’en 2005, photographiant aussi bien sur les réfugiés rwandais que des acteurs de cinéma. Aujourd’hui photographe indépendant pour la communication d’institutions et des entreprises diverses (SNCF, SYTRAL, Conseil Régional Rhône-Alpes, Rhône-Alpes Cinéma, Musée des Confluences,...), il est également chargé de cours à Lyon 3.
Passionné de rock, Jean-Paul Bajard écumera les concerts et les salles lyonnaises à la fin des années 70 et au début des années 80, toujours accompagné de son appareil photo, témoin de l’effervescence d’alors.