Lyon, capitale du rock 1978-1983

Exposition Bibliothèque Part-Dieu du 14 mai au 21 septembre 2019

Ganafoul

C’est en 1974 à Givors qu’émerge la première mouture de Ganafoul : d’abord quintette, la formation se stabilise rapidement en un trio redoutable constitué de Jack Bon (chant-guitare), Jean-Yves Astier (basse) et Yves Rotacher (batterie) remplacé par Bernard Antoine en 1978.

Ganafoul, qui signifie « comme un fou » en patois givordin, propose un rock dur mâtiné de blues qu’ils baptisent le « sider-rock ».

« Saturday night » - Ganafoul - Crypto - 1977 - Collection : BmL

Remarqué pour leurs deux albums, Saturday night (1977) et Full speed ahead (1978), le groupe parcourt la France en multipliant les scènes prestigieuses. Cette ascension fulgurante leur permet de passer une année 1979 « à toute vitesse » avec la sortie de deux autres disques et la première partie d’AC/DC à Aix-les-Bains.

« Ganafoul triomphe à Lyon » - RockHebdo - numéro 8 - 17 mai 1978 - Collection : BmL

Ganafoul - Salle Rameau - 25 avril 1978 - Billet de concert - Collection : Jean-Pierre Pommier

Ganafoul - Palais d'hiver - 13 mai 1980 - Billet de concert - Collection : Peter Petersen

Véritable groupe de scène ils tentent d’enregistrer, malgré des ventes déclinantes, un ultime album en 1981, qui n’évitera pas leur séparation l’année suivante. Des reformations sporadiques et l’enregistrement d’un album live au Transbordeur (1989) clôturent une aventure des plus remarquables du rock lyonnais.

Vidéo, Concert live de Ganafoul à Chorus

Musique, Ganafoul, « Saturday Night »

Musique, Ganafoul, “Let me burn”