Lyon, capitale du rock 1978-1983

Exposition Bibliothèque Part-Dieu du 14 mai au 21 septembre 2019

Factory

En 1975, Factory se forme pour honorer la programmation d’un festival à Givors. Ne jouant au départ que des reprises des Rolling Stones, le groupe gagne sa place dans le rock français et fait la fierté de la cité ouvrière.

Mené par le chanteur et parolier Yves Matrat et le guitariste Lahmi Saïbi, dit « Puce », Factory enregistre Black Stamp, un premier album aux intonations blues-rock électrique chanté en anglais et volontairement très inspiré par les Rolling Stones.

Factory Black Stamp – Publicité - Collection : BmL

A partir de 1979, Factory privilégie le français pour mettre en avant ses textes poétiques. Ce choix leur donnera l’opportunité d’écrire l’un des premiers opéra-rock français en adaptant la pièce de théâtre « Cache ta joie » de Jean-Patrick Manchette, qui deviendra leur deuxième album.

« Cache ta joie » - Factory - Pathé EMI - 1979 - Collection : BmL

Suite à ce premier succès deux autres disques suivront, les textes d’Yves Matrat s’enrobant de mélodies plus pop, ou s’aventurant vers le reggae et le blues.

« Factory à Sainte Savine : Rock dans le vide » - RockHebdo - numéro 16 - 12 juillet 1978 - Collection : BmL

Musique, Factory, « Cache ta joie », 1979