Lyon, capitale du rock 1978-1983

Exposition Bibliothèque Part-Dieu du 14 mai au 21 septembre 2019

Une bataille pour les salles de rock

Patti Smith - Bourse du Travail - 28 mars 1978 - Billet de concert - Collection : Didier Berthault {JPEG}Mars 1978 : un concert houleux de Patti Smith à la Bourse du travail aboutit à la fermeture des salles municipales à la scène rock et pop, dans un contexte de défiance et d’interdiction prégnantes dans les années 1970.

« Certes ce n’est pas encore officiel – il n’y avait jusqu’à jeudi soir aucun arrêté, ni communiqué ni déclaration publique de la municipalité – mais la décision a été prise par Francisque Collomb, maire de Lyon et le conseil des adjoints : « les concerts de pop et de rock sont interdits à la Bourse ».

Déjà en 1973, le rock avait été interdit de séjour par la municipalité Louis Pradel, suite au concert de Led Zeppelin au Palais des Sports dont des dizaines de vitres avaient été vandalisées par un public en surnombre.

Pourtant, en marge de cette hostilité naît et grandit une scène locale foisonnante : en 1978, on dénombre des dizaines de groupes aux esthétiques riches et variées et un public bien présent. Mais voilà, il manque des lieux pour faire vivre le rock : les salles sont peu adaptées par leur jauge, leur acoustique ou leur architecture et face à cette situation des initiatives vont naître.