Lyon, capitale du rock 1978-1983

Exposition Bibliothèque Part-Dieu du 14 mai au 21 septembre 2019

Le Rock’n’roll Mops

Dans ce contexte hostile, un groupe de passionnés mené par les frères Demonet tente de créer un lieu dédié au rock : ce sera l’aventure mythique du Rock’n’Roll Mops, qui ouvre ses portes au printemps 1978.

« Rock'n'Roll Mops » - Libération - 29 mars 1978 - Collection : BmL {JPEG}

« Le Rock’n’roll Mops ouvrira ses portes le 28 avril. Au programme, une surprise. Une très très grosse surprise, dont on peut déjà dire qu’elle viendra, avec guitares et amplis, de Londres. […] Le Rock’n’roll Mops se composera de trois salles : une de 800 places, une autre de 250 et la dernière qui pourra accueillir une centaine de personnes, le tout réparti sur trois étages avec plein de recoins partout […] Il sera le sanctuaire du hard et du soft rock, la terre d’accueil du blues et du country, le havre de la new wave et du rythme blues. D’autres musique encore y trouveront certainement leur place, cela ne tient qu’à elles […] Groupe locaux, affinez vos riffs, vérifiez votre balance, astiquez vos cuivres, la scène lyonnaise vous attend ».

Deux mois de concerts intenses voient monter sur scène Jacques Higelin, Téléphone, ou encore les groupes lyonnais Starshooter, Electric Callas et Marie et les Garçons. Le lieu se transforme en temple du rock et de la new-wave et attire un public jeune et nombreux.

Jacques Higelin au Rock'n'Roll Mops - Photographe : Jean-Paul Bajard - Copyright

Jacques Higelin - Rock'n Roll Mops - 16 mai 1978 - Billet de concert - Collection : Peter Petersen

Programmation du Rock'n'Roll Mops - Affiche - Collection : BmL
Programmation du Rock'n'Roll Mops - Affiche - Collection : BmL
Programmation du Rock'n'Roll Mops - Affiche - Collection : BmL
Programmation du Rock'n'Roll Mops - Affiche - Collection : BmL

Lyon est alors propulsée « capitale du rock » par la presse nationale.

« Rock entre Saône et Rhône » - Libération - 12 juin 1978 - Collection : BmL
Téléphone - Rock'n Roll Mops - 22 juin 1978 - Billet de concert - Collection : Peter Petersen
Programmation du Rock'n'Roll Mops - Affiche - Collection : BmL
Programmation du Rock'n'Roll Mops - Affiche - Collection : BmL

Cette ébullition sera stoppée en plein élan le 18 mai 1978, le Rock’n’Roll Mops étant contraint à fermer temporairement ses portes suite au passage de la Commission de Sécurité de la ville de Lyon.
Dans un dernier élan, il ré-ouvre jusqu’au 30 juin 1978 sur une Nuit du Rock réunissant une ultime fois la jeunesse lyonnaise et le rock. Tout au long de la nuit monteront sur scène Electric Callas, Marie et les Garçons, Bijou, Starshooter, Téléphone, Ganafoul et bien d’autres.

Nuit du Rock - 30 juin 1978 - Affiche - Collection : BmL

A 5h du matin, le Rock’n’Roll Mops est définitivement fermé après deux mois de concerts mémorables ayant provoqué un élan musical incontestable. Face à ce coup d’arrêt, les responsables du Rock’n’Roll Mops tenteront de faire perdurer cette aventure par un projet de Rock’n’Roll Mops 2 et obtiendront de la Ville de Lyon la location du théâtre de Fourvière pour y organiser un festival rock d’une nuit : le premier jamais organisé dans ce lieu.

« La dernière valse du Rock and Roll Mops » - Libération - 30 juin 1978 - Collection : BmL