Rey Contrefait

La contrefaçon en librairie consiste à imprimer un livre alors que l’on n’en détient pas le droit. À Paris, la circulation des livres contrefaits est sans doute aussi importante que celle des livres autorisés.

En France, Rouen, Lyon et Avignon sont des lieux connus de contrefaçons, mais les libraires parisiens la pratiquent également. Marc Michel Rey produit lui-même de nombreuses contrefaçons, il s’enquiert régulièrement de l’état du marché parisien, par exemple auprès de Laurent Angliviel de La Beaumelle, pour connaître les nouveautés et voir ce qui pourrait se vendre. L’opération est très avantageuse sur le plan commercial et les risques encourus (amendes, livres saisis) ne découragent nullement les libraires. La contrefaçon permet aussi une plus grande diffusion des ouvrages sur le marché européen, c’est pourquoi elle est parfois encouragée par l’auteur même, comme Voltaire par exemple. Les ouvrages contrefaits peuvent s’attacher à reproduire le plus fidèlement possible le livre original, ce qui rend la distinction des éditions parfois très difficile.

Un cas exemplaire : Du Contrat social

Dès décembre 1761, Rey dispose du manuscrit d’un nouvel écrit de Rousseau : Du contrat social ou principes du droit politique. On reconnaît là l’estime que l’auteur porte à son éditeur, puisqu’il s’agit du quatrième inédit que Rousseau confie au libraire depuis 1755. L’éditeur soigne particulièrement l’édition et elle est terminée fin mars 1762. Cette première édition de format 8° se termine par un extrait du catalogue des livres vendus par Marc Michel Rey. L’édition 8° à peine terminée, Rey commence une édition de format 12° donc un peu moins chère, elle est terminée mi-mai 1762 et comporte elle aussi un catalogue. Dès l’année suivante, cette édition, reliée avec la lettre de Jean-Jacques Rousseau, citoyen de Genève, à Christophe de Beaumont constitue le tome III des Œuvres de Jean-Jacques Rousseau à l’adresse de Marc Michel Rey.

De nombreuses éditions du Contrat Social portant l’adresse A AMSTERDAM, / chez MARC MICHEL REY. / M. DCC. LXII. (parfois 1763) ne correspondent ni à l’édition 8°, ni à l’édition 12° décrites ci-dessus. Il s’agit donc de contrefaçons avec de fausses adresses. C’est la rançon du succès : des concurrents de Marc Michel Rey veulent profiter de la notoriété de l’auteur et de celle de l’éditeur pour faire réaliser à moindre coût des copies de l’ouvrage. Le choix des caractères est différent, la qualité d’impression est parfois moins soignée... et les responsables de ces supercheries se gardent bien de se faire connaître.

La bibliothèque municipale de Lyon conserve dans la collection Chomarat trois éditions différentes du Contrat Social avec une fausse adresse. De nombreuses éditions de Marc Michel Rey ont été contrefaites tout au long de sa carrière, et il n’hésite pas à s’en plaindre dans sa correspondance, même s’il la pratique lui-même sans vergogne aucune.


62. Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)

Du Contrat Social, ou Principes du Droit Politique.
Amsterdam, Marc Michel Rey, 1762, 12°

Bibliothèque municipale de Lyon
Chomarat 6129

Édition originale de format 12° imprimée entre fin mars et mi-mai 1762

63. Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)

Du Contrat Social, ou Principes du Droit Politique.
Amsterdam, Marc Michel Rey, 1762

Bibliothèque municipale de Lyon
Chomarat A 7961

Contrefaçon de l’édition originale de 1762

Contact

Bibliothèque municipale de Lyon
30 boulevard Vivier-Merle
69431 Lyon Cedex 03
Téléphone 04 78 62 18 00
bm@bm-lyon.fr