De l’esclavage à la marche

L’esclavage aux États-Unis, organisé à grande échelle, de 1619 à 1865, commence peu après l’installation des premiers colons britanniques en Virginie au début du XVIIe siècle, et s’achève avec l’adoption du 13e amendement de la Constitution Américaine, le 31 Janvier 1865. Progressivement aboli dans les États du Nord, l’esclavage occupe néanmoins une position centrale dans l’organisation sociale et économique du Sud. Les esclaves sont utilisés comme domestiques, et dans le secteur agricole, en particulier dans les plantations de tabac puis de coton.

L’opposition entre les États du Nord et ceux du Sud, sur la question de l’esclavage, provoque la Guerre de Sécession. A l’issue de ce long conflit meurtrier, le 13e amendement de la Constitution met fin à l’esclavage et étend à l’ensemble du territoire Américain, les effets de la proclamation d’émancipation. La question de l’intégration des Afro-Américains, à la communauté nationale, n’étant pas pour autant réglée, un mouvement pour les droits civiques se constitue afin d’établir une véritable égalité de droits pour les Noirs Américains et abolir la législation qui instaure la ségrégation raciale dans les États du Sud.

Le pasteur protestant Martin Luther King, apôtre de la non-violence, en devient l’une des figures les plus connues. Par la suite, l’émergence des Blacks Panthers, radicalise la lutte pour les droits civiques, et conduit à l’élaboration d’une lutte pour la dignité raciale, l’autonomie politique et économique, et l’émancipation de la tutelle des Blancs.

Contact

Bibliothèque municipale de Lyon
30 boulevard Vivier-Merle
69431 Lyon Cedex 03
Téléphone 04 78 62 18 00
bm@bm-lyon.fr