1961 / Mamma Roma

Scandale au festival de Venise le film "Mamma Roma" saisi pour outrage à la pudeur

Dans un climat de chaleur orageuse, le Festival de Venise a passé une journée dominicale intense. Pier Paolo Pasolini, le metteur en scène de "Mamma Roma", l’un des trois films italiens qui concourent pour le prix du Lion d’or, avait été dénoncé pour obscénité et atteinte à la pudeur. L’accusation est d’autant plus grave que le poète-romancier-metteur en scène a déjà été condamné avec sursis à plusieurs mois de prison pour le même délit.

La nouvelle éclatait comme une bombe dans la nuit de samedi à dimanche. Le commandement des carabiniers de Venise porte plainte contre Pasolini, l’accusant d’obscénité et de grossièreté dans la colonne sonore du film "Mamma Roma", portant ainsi atteinte à la pudeur publique. Ce n’est que lorsque l’autorité judiciaire aura visionné le film en privé qu’une décision sera prise.

Le "cas Pasolini" soulevé à Venise est d’une extrême gravité : c’est en effet la première fois qu’un film concourant dans le cadre d’un festival international fait l’objet d’une poursuite judiciaire. La situation est telle que l’atteinte morale portée au festival pourrait lui être à jamais fatale. Devant cette perspective, des personnalités marquantes ont déployé une intense activité diplomatique, essayant de convaincre les autorités judiciaires de n’entreprendre aucune action avant la fin du festival.

Jean Delamotte, "France Soir", 4 Septembre 1962.