1963 / La Ricotta

Pier Paolo Pasolini condamné à quatre mois de prison (avec sursis) pour injures à la religion.

L’écrivain et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini, l’auteur d’"Accattone", vient d’être condamné par un tribunal romain à quatre mois de prison avec sursis pour "injure à la religion d’État". C’est un sketch du film "Ropopag", qui était en cause. Les quatre sketches de ce film sont réalisés par Roberto Rossellini, Jean-Luc Godard, Pier Paolo Pasolini, et Ugo Gregoretti (d’où le titre). Celui de Pasolini s’intitulait "La Ricotta", nom d’un célèbre fromage italien. Orson Welles y tient le rôle d’un cinéaste tournant un film biblique. Un acteur mourant de faim est engagé pour tenir le rôle du bon larron. Mais après s’être gavé de nourriture, il meurt d’indigestion sur la croix.

Le gouvernement italien a été choqué par cette scène et a fait inculper le cinéaste. Celui-ci a déclaré qu’il n’avait nullement l’intention d’injurier la religion mais de traiter son thème favori, celui du "sous-prolétariat". Le Ministère public a trouvé 23 chefs de culpabilité dans le film et avait demandé la peine maximum : un an de prison. Pasolini, qui prépare actuellement une "Vie de Jésus", d’après l’Évangile selon Saint Matthieu, a annoncé qu’il ferait appel du jugement. Ce procès a provoqué une grosse émotion dans les milieux artistiques italiens, car il met en cause, une fois de plus, la liberté de création.

"L’Humanité", 9 Mars 1963.