1975 / Assassinat de Pasolini

Piétiné dans la boue son regard d’une extraordinaire lucidité ne nous a cependant pas quittés

Pier Paolo Pasolini, poète, écrivain, cinéaste,
une des plus importantes figures de notre époque,
devait également être porteur
d’une charge subversive d’une force exceptionnelle
pour que des puissances occultes qui hantent le pouvoir en Italie,
décident, comme elles l’ont fait, de le supprimer.
Il ne leur suffisait pas de le faire assassiner
par un groupe de tueurs, une nuit, sur une plage romaine.
Il fallait encore dénaturer les motifs de ce meurtre,
en le présentant comme une banale affaire de mœurs.
Il fallait salir sa mémoire
et tenter d’obscurcir l’héritage qu’il nous a légué.
Piétiné dans la boue, son regard d’une extraordinaire lucidité
ne nous a cependant pas quittés.
Non seulement Pier Paolo Pasolini avait pressenti,
mais avait décrit de façon implacable,
ce qu’il adviendrait de nos sociétés
tant qu’elles n’assumeraient pas
et leurs passions les plus secrètes
et les engagements les plus radicaux
qui devront conduire à leur complète transformation.

Félix Guattari, "Pasolini, chronique judiciaire, persécution, exécution", 1974.