SANS FIN LA FETE


1963-1983 les années pop de l’illustration

Musique !

Une certaine édition musicale croise le chemin de la littérature pour la jeunesse d’alors, adoptant la même approche qui consiste à s’adresser au public enfantin comme à n’importe quel public, voire avec peut-être plus de liberté encore.

« Nous avons tous manifesté notre refus devant l’angélisme, la représentation de l’enfant qui le veut naïf (...). Après tout l’art, dans ses objets commercialisés et aussi dans la forme la plus élaborée, c’est une affaire d’adultes. »
Philippe Gavardin.

Philippe Gavardin travaille la matière sonore pour enfants au sein de son label Chevance à partir du milieu des années 1970. Proposant aux oreilles des jeunes francophones des audaces chantées (ou non) aux pochettes souvent signées de ces illustrateurs qui nous occupent. Toujours magnifiquement réalisées, certaines des pochettes révèlent des pop-up à l’ouverture ; Le sac à Grimaces, de Steve Waring, renferme même des éléments ludiques à découper conçus par Mila Boutan.

Le « puzzle musical » du Petit Poucet vient prolonger l’album paru chez Grasset en 1974 grâce à une collaboration entre François Ruy-Vidal et le compositeur Jean-Louis Méchali : Claude Lapointe reprend ses pinceaux pour réaliser la maquette et les images correspondant à cette surprenante version.