Tu joues ou tu joues pas ?

Exposition Bibliothèque Part-Dieu du 1er décembre 2018 au 16 mars 2019

Tous les genres sont dans le virtuel

Lorsque l’on pense genre et jeu vidéo, on imagine un univers essentiellement construit pour et par les garçons amateurs de combats, de femmes voluptueuses et de vol de grosses voitures. On pense aussi aux joueuses qui doivent être chevronnées pour gagner leur droit à incarner des guerrières dans des jeux en réseaux très virilisés.

Le jeu vidéo est-il condamné à être de couleur bleue pour les garçons et rose pour les filles et à ne montrer que des guerriers et des demoiselles en détresse ?

« La moitié des Français.es joue régulièrement aux jeux vidéo »
« La moitié des joueurs sont des joueuses »

de SELL (Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs)

Le nombre d’amateur-trices a été multiplié par deux ces 15 dernières années et le profil type des joueurs et des joueuses a fortement évolué. Oui, les filles aiment le jeu vidéo et pas seulement pour faire du fitness avec la Wii ou élever des chatons sur leur DS. Et non, les garçons ne sont pas tous des dragueurs de supermarché comme le héros geek et puceau de Leisure Suit Larry.

« Plus il y aura de femmes à participer au développement des jeux vidéo, plus les choses évolueront dans le bon sens en matière de représentation des femmes dans les jeux »

de Women in Games France

Alors qu’en est-il des stéréotypes de personnages et des envies de jeux ? Le jeu vidéo n’est-il pas l’univers queer par excellence ou depuis son écran on peut incarner tous les possibles et explorer celle ou celui que l’on souhaite être ?

Cette partie de l’exposition vous propose de casser les clichés et de vous interroger à travers des paroles de joueur-euse-s et des portraits de développeuses, mais aussi des aperçus de personnages et de jeux comme un petit aperçu d’un environnement en évolution pour le meilleur et encore près du pire...