Tu joues ou tu joues pas ?

Exposition Bibliothèque Part-Dieu du 1er décembre 2018 au 16 mars 2019

Comment ça s’invente, un jeu traditionnel ?

D’où vient l’awalé ? Les échecs ? Les dames ? La marelle ?
Pour chacun de ces jeux, on trouve des ancêtres possibles, des traces plus ou moins lointaines qui ressemblent à la même chose ; si ce n’est qu’ils n’ont pas d’origine ni d’auteur-e uniques et identifiés. Sans doute parce qu’il n’y en a pas vraiment.
Ces jeux font partie de la tradition orale. À partir d’une idée, d’un principe, ils se sont toujours transmis oralement, transformés et élaborés progressivement au fil des siècles et des civilisations qu’ils ont traversés.
Pour certains jeux, nous disposons de suffisamment de traces et d’éléments pour faire des hypothèses de filiation, pour remonter le fil d’une famille de jeux partageant les mêmes origines. Au moins partiellement, car les éléments archéologiques ne sont pas si nombreux. Peut-être qu’auparavant pour le jeu n’était peut être pas un sujet d’étude majeur pour les archéologues.

Pour les échecs, par exemple, on peut retracer précisément la manière dont le jeu s’est transmis entre le monde arabo-musulman - à partir d’un jeu perse - à l’Occident chrétien. Et on peut alors voir comment il a été transformé et adopté par cette culture. Le Shah est devenu roi, le vizir reine, le Roc tour et l’éléphant fou … ou évêque dans les pays anglophones, de manière amusante.

De manière un peu moins documentée, mais relativement sûre, on peut faire le lien entre les jeu de domino chinois, en particulier le Mah-Jong, et le Rummy oriental, puis le Rami de nos grand-mères. Ce qui suivrait une transmission par la route de la Soie.

Parfois, on peut également faire des hypothèses beaucoup plus incertaines, mais fascinantes. Il existait en Scandinavie une famille de jeux appelés Tafl, aux règles très particulières. On voit apparaître autour du 11e siècle une déclinaison de ce jeu sur un plateau de dix-neuf cases et toujours avec des pions noirs et blancs. De là à faire l’hypothèse d’un plateau de Go arrivé en scandinavie par la route de la Soie et adapté à un mode de jeu local, il n’y a qu’un pas. Très incertain mais très intrigant.

Sont présentés dans les vitrines de cette salle les parcours de certains jeux à travers les âges et les civilisations.

Citations d’Antoine Bauza

Le jeu dépasse les frontières sociales, géographiques, culturelles, hiérarchiques et linguistiques qui semblent par ailleurs immuables. Plusieurs personnes, parlant chacune une langue différente, peuvent jouer ensemble à un même jeu.

- En savoir plus sur Antoine Bauza
- En savoir plus sur Le processus de création du jeu « 7 Wonders »